Skip to content

Persécution: L’Afrique de l’ouest, l’Afghanistan, la Corée du Nord et l’Inde seront les plus touchés en 2022

Gros plan sur la main d'un militaire africain qui serre une arme contre lui
© Istock
L’Afrique de l’ouest, l’Afghanistan, la Corée du Nord et l’Inde sont les régions susceptibles d’être les plus touchées par la persécution en 2022, selon un rapport de Release International. Terrorisme, islamisme et nationalisme sont en jeu.

L’Afrique de l’ouest, l’Afghanistan, la Corée du Nord et l’Inde sont les régions où les chrétiens seront probablement les plus touchés par la persécution en 2022. Ce sont les conclusions du rapport de Release International sur les tendances de persécution en 2022 («Persecution Trends 2022»), publié le 27 décembre. 

Ainsi au Burkina Faso, les chrétiens sont les cibles principales des djihadistes. La persistance des attaques en 2021 a conduit les Eglises du nord du pays à fermer, et les chrétiens à se réunir en secret. Le retrait des troupes françaises risque d’aggraver la situation, selon Release International. Les pays du Sahel sont également concernés. Les attaques de terroristes islamistes se poursuivent également sans relâche contre les chrétiens au Nigeria. La campagne politique pour les élections générales de 2023 serait propice à l’intensification de la persécution.

Publicité

Avec le nouveau régime des talibans en Afghanistan, les violences envers les chrétiens ont augmenté. Les plus vulnérables, car les plus visibles, sont «ceux qui sont incapables de suivre les formes extérieures de l’islam, comme prier à la mosquée et dire la chahada, profession de foi islamique», relate le rapport.

L’Eglise grandit en Corée du Nord et en Inde

Etre chrétien est toujours interdit en Corée du Nord. Les sanctions sont l’emprisonnement dans des camps de travail ou l’exécution. Espoir dans ce sombre tableau: l’Eglise grandit dans le pays. Les demandes de Bibles ont dans le même temps considérablement augmenté.

Enfin, l’Inde est elle aussi un pays de plus en plus préoccupant. Le nationalisme hindou est en hausse. Etat après état, des lois anti-conversion ont été votées. Neuf états sur vingt-huit sont actuellement concernés. Cette législation, en pratique, interdit toute forme de témoignage chrétien. Cependant les Dalits, Indiens hors-caste affectés à des besognes «impures», se tournent de plus en plus vers le christianisme.

Thèmes liés:

Publicité