Skip to content

Les chrétiens d’Algérie attendent notre aide

Alger, Algérie - 6 décembre 2012: Des personnes marchent dans une rue près de la mosquée Djemaa Ketchoua dans le quartier de Cabah à Alger.
© Alan Philips / iStock
L'édito de la semaine. «Depuis des décennies, la situation n’a jamais été aussi critique pour les chrétiens d’Algérie. Nous avons tant besoin de soutien!» Tel est le cri d’alarme du pasteur Salah Chalah, président de l’Eglise protestante d’Algérie.
David Métreau

«Depuis des décennies, la situation n’a jamais été aussi critique pour les chrétiens d’Algérie. Nous avons tant besoin de soutien!» Tel est le cri d’alarme du pasteur Salah Chalah, président de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA), avec qui nous nous sommes entretenus en début de semaine. Depuis plus de trois ans, les chrétiens algériens – pour la plupart nés musulmans – subissent des pressions administratives et la fermeture arbitraire de leurs églises. Et cela malgré le changement de présidence. Si les principaux lieux de culte ont rouvert dans le pays après des restrictions liées à la pandémie, les églises protestantes restent fermées.

Des condamnations pour blasphème et prosélytisme

Publicité

«Maintenant qu’il n’y a plus aucun bâtiment à mettre sous scellés, les autorités s’attaquent aux individus», dénonce Salah Chalah. De vieux dossiers sont ressortis et plusieurs chrétiens ont été récemment condamnés à de la prison ferme et de forte amendes pour «blasphème» contre le prophète Mohammed ou pour «prosélytisme», par exemple. Les fidèles gardent pourtant la foi et s’encouragent mutuellement aidés par les cultes en ligne et les échanges sur les réseaux sociaux.

Cet appel à l’aide de la part des chrétiens, géographiquement si proches, ne peut pas rester sans réponse. Eric Nussbaumer, un parlementaire suisse, vient d’interpeller le Conseil fédéral sur cette discrimination. Il y a déjà plus d’un an, le député français François Jolivet avait écrit pour attirer l’attention sur «les inquiétantes difficultés rencontrées par les protestants et plus globalement les chrétiens d’Algérie dans l’exercice de leur culte». Fin 2019, les Eglises s’étaient mobilisées, avant que la pandémie n’occupe l’esprit des chrétiens de la rive septentrionale de la Méditerranée. 

Plus que d’un «one-shot», les chrétiens d’Algérie ont besoin de sentir le soutien de leurs frères et sœurs francophones. Pasteurs, responsables d’Eglises, ou «simples» chrétiens, nous pouvons chacun dans nos sphères nous mobiliser pour défendre les membres de l’EPA. Avant tout par la prière, mais aussi par des mots d’encouragement ou encore la sensibilisation d’élus locaux et nationaux sur la question. Maintenons la pression et voyons l’étau se desserrer pour les chrétiens d’Algérie.

PS : cet édito a d’abord été publié dans la newsletter d’Evangeliques.info le 26 mars 2021. 

Thèmes liés:

Publicité