Skip to content

Algérie : Les cinq ans de prison d’un chrétien pour blasphème confirmés en appel

Malgré la réouverture officielle des lieux de culte en Algérie mi-février, fermés en raison de la situation sanitaire, les Eglises protestantes restent fermées.
© Pixaby - Malgré la réouverture officielle des lieux de culte en Algérie mi-février, fermés en raison de la situation sanitaire, les Eglises protestantes restent fermées.
Hamid Soudad, père de quatre enfants, avait été jugé pour blasphème et avait reçu la peine maximale - cinq ans de prison - le 21 janvier. Il avait partagé une caricature du prophète Mohammed sur les réseaux sociaux.
Evangéliques.info

La cour d’appel a confirmé le 22 mars la condamnation du chrétien algérien Hamid Soudad pour blasphème. Le père de quatre enfants avait été jugé pour blasphème et avait reçu la peine maximale – cinq ans de prison – le 21 janvier. Converti à Jésus depuis 2001, il avait partagé une caricature du prophète Mohammed sur les réseaux sociaux en 2018.

On ne sait pas encore s’il fera appel à la Cour suprême, indique Middle East Concern, une organisation qui défend la liberté religieuse des communautés chrétiennes au Moyen-Orient. 

Publicité

D’autres chrétiens récemment condamnés

L’ONG met cette affaire en parallèle avec plusieurs accusations et sanctions similaires dans le pays. Ainsi, le 27 février, Rachid Seighir pasteur d’une Eglise d’Oran et Nouh Hamimi ont été condamnés à deux ans de prison et à une amende pour «prosélytisme». Le procès en appel aura lieu le 18 avril.  Par ailleurs, deux chrétiens d’origine musulmane de la région de Kabylie ont été récemment condamnés à des peines de six mois et trois ans pour blasphème.

 Enfin, malgré la réouverture officielle des lieux de culte mi-février, fermés en raison de la situation sanitaire, les Eglises protestantes restent fermées. 

Un entretien avec des responsables de l’Eglise protestante d’Algérie sera à retrouver dans le numéro du mai du Christianisme Aujourd’hui

Thèmes liés:

Publicité