Skip to content

Samuel Paty et Béatrice Stöckli, victimes du même islamisme

Béatrice Stockli/Libération après son 1er enlèvement
© Béatrice Stockli/Libération après son 1er enlèvement DR
L'édito de la semaine. L’information a peu été relayée par les médias généralistes. La missionnaire bâloise Béatrice Stöckli a vraisemblablement été exécutée il y a un mois par ses ravisseurs au Mali, membres d’une organisation terroriste islamiste.
David Métreau

L’information a peu été relayée par les médias généralistes. La missionnaire bâloise Béatrice Stöckli a vraisemblablement été exécutée il y a un mois par ses ravisseurs au Mali, membres d’une organisation terroriste islamiste. C’est ce que rapporte l’ex-otage française Sophie Pétronin, libérée le 8 octobre. La Suissesse au caractère bien trempé n’aurait pas renié sa foi malgré quatre années de détention, assurent ceux qui l’ont côtoyée. Elle qui souhaitait apporter l’Évangile aux habitants de Tombouctou est morte pour sa foi et pour sa mission.

Le parallèle entre Béatrice Stöckli et Sophie Pétronin qui a été libérée et s’est convertie à l’islam semble évident, mais ce n’est pas celui-là que je souhaiterais développer ici. 

Publicité

Il avait montré des caricatures du prophète Mohammed à ses élèves

En effet, le professeur d’histoire-géographie français Samuel Paty a été décapité à la sortie de son collège de Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre. Quelques jours auparavant, il avait montré des caricatures du prophète Mohammed à ses élèves lors d’un cours. Un adolescent de 18 ans, imbibé d’idéologie islamiste l’a sauvagement assassiné. Samuel Paty souhaitait simplement faire son travail et encourager ses élèves à développer un esprit critique.

Béatrice Stöckli et Samuel Paty sont deux victimes récentes – parmi des milliers d’autres – d’une l’idéologie islamiste mortifère obscurantiste. Ces deux personnes, malgré elles, interpellent chacun de nous. Pour quelle mission suis-je, moi aussi, prêt à me sacrifier ? 

David Métreau, rédacteur en chef d’Evangeliques.info

PS : cet édito a d’abord été publié dans la newsletter d’Evangeliques.info le 24 octobre 2020.

Thèmes liés:

Publicité