Skip to content

Espagne: L’évangélisme se développe dans un pays ultra-catholique

Plusieurs rangées de personnes assises lors d'un culte. Vue d'arrière-côté.
© Kent B. Albright Hallagin / Facebook - Eglise baptiste de Tormes, Espagne
En vingt ans, l’évangélisme en Espagne est passé de 0% de la population à 1,6%. Un pasteur missionnaire près de Salamanque déclare qu’à son arrivée dans les années 1990, les Espagnols n'avaient «jamais vu un protestant de leur vie».

Le pasteur baptiste américain Kent Albright dirige une Eglise de 120 personnes à Tormes près de Salamanque, dans l’ouest de l’Espagne. Quand il est arrivé dans ce pays intrinsèquement catholique, en tant que missionnaire en 1996, il a pourtant essuyé de nombreuses insultes et menaces, et écopé de plusieurs amendes pour avoir évangélisé dans les rues. «L’animosité sociale était grande», confie-t-il à CBN News. «Ils n’avaient jamais vu un protestant de leur vie.» En outre, plus de vingt autres Eglises évangéliques se sont développées dans la région durant les dernières décennies. Un mouvement qui reflète une croissance générale de l’évangélisme en Espagne, passé de 0% à 1,6% de la population en vingt ans, avec un taux de croissance annuel de 3,4%, d’après le Joshua Project.

Cependant, la grande majorité des évangéliques espagnols ne sont pas nés dans le pays, mais viennent d’Amérique latine, avec les vagues de migration depuis les années 2000. Kent Albright compte ainsi que 80% des membres de sa congrégation sont originaires du Pérou, du Venezuela, de Colombie ou de l’Equateur.

Publicité

Thèmes liés:

Publicité