Skip to content

Dépoussiérez des textes antiques

Les manuscrits de la mer Morte, Jérusalem, Israël
© Les manuscrits de la mer Morte - Image d'illustration - iStock
L'édito de la semaine. En l’espace d’une semaine, deux découvertes archéologiques majeures ont été annoncées. Elle font la joie des historiens, des archéologues et autres férus d’antiquités. Mais elles peuvent faire bien plus que ça!
David Métreau

En l’espace d’une semaine, deux découvertes archéologiques majeures ont été annoncées. Un parchemin biblique vieux de 2000 ans, a été découvert lors de fouilles dans une grotte à flanc de falaise dans le désert de Judée. «C’est la première fois depuis soixante ans que des fouilles archéologiques révèlent des morceaux d’un parchemin biblique», a déclaré l’Autorité israélienne des antiquités. Il s’agit de fragments de deux livres de «petits prophètes», Nahum et Zacharie, rédigés en langue grecque. Pour les spécialistes, il s’agit d’une des découvertes archéologiques les plus importantes depuis les manuscrits de la Mer morte.

Probablement le plus vieux monastère chrétien

Publicité

De l’autre côté du Canal de Suez, et même du Nil, en plein désert occidental égyptien, des vestiges d’activités monastiques du IVe siècle ont été analysés. Il pourrait s’agir du plus vieux monastère chrétien jamais identifié. Si la datation est confirmée, les premiers bâtiments du site seraient contemporains du Concile de Nicée (325).

Ces découvertes font la joie des historiens, des archéologues et autres Indiana Jones en herbe, férus d’antiquités. Elles peuvent peut-être même faire bien plus que ça! Et si (rêvons un peu!) ces découvertes permettaient au plus grand nombre de se replonger dans les textes bibliques (à commencer pourquoi pas par ces «petits prophètes») ou encourageaient un retour à une vie communautaire fraternelle? 

Les redécouvertes mènent à des réformes

Ce n’est pas la première fois dans l’Histoire que des fouilles ou des (re)découvertes de textes anciens mènent à des réformes. Littéralement. C’était le cas avec le roi Josias qui a rétabli le culte du Dieu de Bible grâce à un exemplaire du livre de la Loi, trouvé dans le Temple dégradé. Ce fut aussi le cas lors de la Réforme protestante avec la relecture de textes antiques, dont la Bible, d’abord par des intellectuels puis aussi par le peuple, car traduite en langue vulgaire.

Chacun dans son foyer peut être un archéologue et sortir des textes anciens de la poussière. Il suffit simplement de prendre sa Bible et de l’ouvrir. Pour retrouver la vie communautaire des premiers chrétiens, en temps de Covid, le progrès technique est un atout. Mais même un antique téléphone peut faire l’affaire.

PS : cet édito a d’abord été publié dans la newsletter d’Evangeliques.info le 19 mars 2021. 

Thèmes liés:

Publicité