© DR

Inde: Les réfugiés musulmans n’auront pas accès à la nationalité

Le Parlement indien a adopté le 10 décembre, par 311 voix contre 80, la loi qui accorde la nationalité indienne aux réfugiés fuyant le Bangladesh, le Pakistan et l’Afghanistan, excepté ceux issus de la communauté musulmane. Le gouvernement avait évoqué sa volonté de protéger, de cette manière, les communautés religieuses persécutées dans des pays à majorité musulmane. «Ce texte correspond à la tradition séculaire indienne d’assimilation et de respect des valeurs humanitaires», a déclaré le Premier ministre Modi sur Twitter.

«Mais les organisations musulmanes et les défenseurs des Droits de l'homme voient dans ce texte un des efforts du Premier ministre nationaliste hindou pour marginaliser la minorité musulmane de l'Inde, forte de 200 millions de personnes», rapporte Le Figaro. Cet amendement à la loi sur la nationalité de 1955 avait déjà été proposé lors du premier mandat de Narendra Modi. Mais le parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP) n’étant pas majoritaire à la chambre haute du Parlement, il n’avait pas été adopté, rapporte encore Le Figaro.

la rédaction d'Evangeliques.info - 10 décembre 2019 09:58

Partager/Commenter

Publicité