© DR

Inde: Un projet de loi exclut les réfugiés musulmans de la nationalité

Les réfugiés musulmans ne pourront pas obtenir la nationalité indienne si l’amendement à la loi sur la nationalité de 1955 est adopté par le Parlement indien le 9 décembre. Il a déjà été accepté par le Conseil des ministres le 4 décembre. En effet, cet amendement accorde la nationalité aux réfugiés qui ont fui le Bangladesh, le Pakistan et l’Afghanistan pour des raisons religieuses. Mais pour l’obtenir, ils doivent être arrivés en Inde avant le 31 décembre 2014, y vivre depuis au moins cinq ans et faire partie des communautés suivantes : «les hindous, les sikhs, les jaïnistes, les parsis, les chrétiens et les bouddhistes». Les musulmans en sont donc exclus.

Le gouvernement justifie sa position par le fait qu’il protègerait, ainsi, les communautés religieuses persécutées dans des pays à majorité musulmane. Plusieurs centaines de personnes ont manifesté contre cet amendement le 7 décembre à New-Dehli.

En Inde, les minorités religieuses sont sous pression depuis la victoire du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP) en 2014 et sa réélection en 2019. «Le gouvernement veut “purifier” l’Inde du christianisme et de l’islam par tous les moyens», rapporte l’ONG Portes ouvertes.

la rédaction d'Evangeliques.info - 09 décembre 2019 14:26

Partager/Commenter

Publicité