Eglise copte en Egypte © DR

Egypte: Un militant copte pour les droits de l’homme arrêté

Un militant chrétien copte, Rami Kamil, a été arrêté par la police au Caire le 23 novembre, accusé d’activités terroristes. Il a subi un interrogatoire intensif, sous pressions physique et psychologique, selon Christian Solidarity Worldwide (CSW), une œuvre chrétienne soutenant la liberté religieuse. Il a été condamné à 15 jours de détention provisoire par le parquet suprême de la sûreté de l’Etat.

Rami Kamil est fondateur et coordinateur de «Maspero Youth Union», un groupe copte de défense des droits de l’homme. Ce groupe a été créé après qu’une vingtaine de manifestants coptes ont été tués par l’armée dans le quartier de Maspero, en octobre 2011, alors qu’ils manifestaient pacifiquement pour les droits civiques. Peu avant l’arrestation de cet homme de 33 ans, une envoyée spéciale des Nations Unies était venue enquêter au Caire et à Minya sur la situation de Coptes déplacés de chez eux après des violences intercommunautaires. Rami Kamil l’avait accompagnée.

Le directeur général du CSW, Mervyn Thomas, a condamné cette arrestation. «Les accusations portées contre lui sont excessives et son arrestation manque de transparence juridique», a-t-il déclaré.

Avec 10 à 15 millions de personnes en Egypte, les Coptes représentent la plus importante minorité religieuse du Moyen-Orient. Ils sont souvent considérés comme des citoyens de seconde zone et sont régulièrement victimes d’attaques parfois meurtrières d’extrémistes musulmans.

La rédaction d'Evangeliques.info / Premier - 28 novembre 2019 15:23

Partager/Commenter