Skip to content

Suisse: Bénédiction des mariages homosexuels, une décision précipitée sans fondement biblique?

Une personne pointe des versets du doigt dans une Bible.
© Istock
Le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3) a répondu le 20 juin à l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Pour le R3, la décision de bénir les mariages homosexuels n’est pas biblique et élude les divergences d’opinions à ce sujet.
Evangéliques.info

Le 20 juin, le Rassemblement pour un renouveau réformé (R3) a publié une déclaration en réponse à l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud (EERV). Celle-ci avait adopté, deux jours auparavant, un rite de bénédiction unique pour tous les couples mariés, quel que soit le genre des époux. Une décision que le R3 dénonce fermement, remettant en cause, à la fin du document, sa légitimité spirituelle si elle continue sur cette voie.

Le mouvement R3 s’est lancé en 2016, issu initialement de la volonté de certains membres de l’EERV ayant refusé l’adoption du rite pour les couples de même sexe liés par un partenariat enregistré.

Publicité

Une décision étonnamment rapide

La communauté du R3 veut ainsi «accueillir avec affection et sensibilité, en accompagnant selon l’Evangile -si elles le souhaitent- les personnes homosexuelles ou homosensibles», mais elle affirme cependant que l’Eglise n’est pas tenue d’aligner sa conception du mariage sur les «évolutions morales enregistrées par la législation civile». Les membres du Rassemblement ré-affirment ici la définition du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme, qui a été formulée en 2013 par le Synode de l’EERV lui-même. Ils s’interrogent en outre sur la rapidité d’une telle décision, sans débat de fond préalable, qui ne tiendrait ainsi pas compte de la diversité des opinions des chrétiens réformés quant à cette problématique spécifique.

«Une Eglise qui se prononce contre l’enseignement du Christ perd son autorité spirituelle»

Est également invoquée la Lettre ouverte à la Fédération des Eglises protestantes de Suisse (2019), signée par plus de 8500 personnes. Ce texte stipule qu’ «une Eglise qui se prononce ouvertement contre l’enseignement du Christ perd son autorité spirituelle, et précipite son effritement». Si le R3 n’a initialement pas l’intention de se séparer de l’Eglise réformée mais d’y susciter un renouveau, le sujet est extrêmement clivant.

De l’autre côté de la frontière française et en 2016 également, le mouvement des Attestants avait pris de la distance avec l’Eglise réformée de France, à cause de désaccord portant précisément sur la question de la bénédiction des couples homosexuels, geste qu’ils jugent eux aussi non biblique. Les Attestants, confession d’inspiration et réformée et évangélique, tendent aussi à réveiller une foi fervente parmi les chrétiens.

Thèmes liés:

Publicité