Skip to content

Suisse: Le Réseau évangélique suisse RES-SEA désapprouve les législations liées au vote pour le «mariage pour tous»

Quelqu'un insère une enveloppe dans une urne lors d'un vote
© Rama/Wikimedia
Les Suisses ont répondu «oui» à 64% au mariage pour tous lors du référendum du 26 septembre. Le Réseau évangélique suisse RES-SEA désapprouve les nouvelles législations, qui incluent aussi la «PMA pour toutes».
Evangéliques.info

Le 26 septembre, les Suisses ont voté «oui» à 64% lors du référendum portant sur le mariage pour tous, l’adoption d’enfants par les couples homosexuels et la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes. Le RES-SEA et le Parti évangélique suisse (PEV) désapprouvent ces nouvelles législations. Pour le RES-SEA, «ces mesures vont trop loin, notamment parce qu’elles accordent trop peu de poids aux droits et au bien-être des enfants. Les désirs des adultes ont prévalu sur les droits des enfants».

Le PEV dénonce quant à lui une «interprétation erronée» de la Constitution quant à la PMA. «Le Par­le­ment a réin­ter­prété très libre­ment l’article consti­tu­tion­nel sur la méde­cine repro­duc­tive. L’article 119 défi­nit de manière uni­voque l’infertilité médi­ca­le­ment diag­nos­tiquée comme condi­tion d’accès à la pro­créa­tion médi­ca­le­ment assis­tée», indique le parti dans un communiqué du 26 septembre.

Publicité

«Les enfants en paieront les frais»

Les membres du PEV ajoutent qu’il incombe désor­mais aux légis­la­teurs de «pré­ci­ser les limites, afin d’éviter des dérives pré­vi­sibles de la PMA et de garan­tir le droit d’un enfant à connaître ses géni­teurs».

Comme ceux du PEV, certains représentants de l’UDF (Union démocratique fédérale) ont déclaré qu’ «avec l’accès à la procréation médicalement assistée pour les lesbiennes, le père sera relégué au rang de fournisseur de sperme», rapporte le Journal du Jura. Selon eux, «les enfants conçus ainsi en paieront les frais». Pour Monika Rüegger, députée fédérale du parti populiste UDC (Union démocratique du centre et premier parti suisse), ce jour de vote fut «un jour noir pour le bien-être des enfants».

Thèmes liés:

Publicité