Skip to content

Centre évangélique 2020 : Un bilan très satisfaisant dans un contexte inédit

Les bénévoles, organisateurs et intervenants du Centre Evangelique 2020
© Centre évangélique / Twitter
Avec une version 100 % en ligne, crise sanitaire oblige, le Centre évangélique d’information et d’action (CEIA) a su trouver son public. Plus de 300 personnes en moyenne ont été connectées en permanence sur les deux journées des 23 et 24 novembre.
Evangéliques.info

Avec une version 100 % en ligne, crise sanitaire oblige, le Centre évangélique d’information et d’action (CEIA) a su trouver son public. Plus de 300 personnes en moyenne ont été connectées en permanence sur les deux journées des 23 et 24 novembre. Les organisateurs dénombrent à ce jour plus 1100 inscriptions. Un replay des conférences est disponible. 

25 bénévoles (photo) ont été mobilisés pour assurer la régie, la diffusion, la modération ou encore l’animation. «L’événement une réussite : on a réussi à le faire malgré la pandémie. Globalement nous avons même eu plus de monde que si nous avions fait l’événement en présentiel», souligne Romain Choisnet du CNEF, partenaire du CEIA, aux côtés de l’Institut Biblique de Nogent et du SEL. 

Publicité

Pour le porte-parole du CNEF, deux des objectifs de ce Centre évangélique ont été remplis, à savoir rajeunir : le public, mais aussi l’étendre un peu plus vers les mouvements pentecôtistes et charismatiques. «Nous avons observé plus de diversité du monde évangélique à ce CEIA en visioconférence», note Romain Choisnet. 

Un thème qui fait écho aux préoccupations de 2020

Le thème très large du séminaire – l’amour du prochain – a pu être entraîner quelques frustrations. «Chaque orateur n’a pas eu beaucoup de temps pour approfondir son sujet, notamment pour les questions réponses», poursuit Romain Choisnet. «On touche un thème qui fait écho à ce qu’on vit en 2020. Au moment de choisir ce thème, nous ne nous attendions pas à une telle explosion des besoins sociaux : les associations qui distribuent des repas débordées, un nombre record de personnes sous le seuil de pauvreté, une hausse du nombre de sans abris… On a senti qu’on touché à quelque chose.» 

Les organisateurs espèrent que ce Centre évangélique et le contenu des différentes conférences débouche sur une mise en pratique concrète dans les Eglises. Romain Choisnet conclue : «En matière d’aide sociale et humanitaire, le milieu évangélique peut être encore plus efficace.»

Thèmes liés:

Publicité