Skip to content

Egypte : La démolition d’une église prive 3000 chrétiens de lieu de culte

L'église orthodoxe copte de Koum Al Farag, près d’Alexandrie en cours de destruction. On aperçoit un trou béant dans le mur de briques
© Portes Ouvertes
A Koum Al Farag, près d’Alexandrie, les autorités egyptiennes ont détruit le 20 mai une église orthodoxe copte qui servait de lieu de culte à environ 3000 fidèles.
Evangéliques.info

A Koum Al Farag, près d’Alexandrie, les autorités egyptiennes ont détruit le 20 mai une église orthodoxe copte qui servait de lieu de culte à environ 3000 fidèles. Plusieurs personnes qui protestaient contre la démolition ont été arrêtées, rapporte Portes Ouvertes. 

L’église avait été contruite il y a quinze ans, mais des tensions sont survenues après l’ajout de deux étages supplémentaires au bâtimennt existant, pour des salles de réunions et d’école du dimanche. Cette extension «paraissait légale» pour le diacre Bishoy, membre de l’Eglise. Joint par l’ONG chrétienne Portes Ouvertes, il témoigne : «Dès que nous avons commencé les travaux de construction, des musulmans extrémistes nous ont attaqués. Heureusement, cette première attaque a été stoppée par les musulmans modérés de notre village.» 

Vraisemblement, «en signe de protestation»selon le diacre Bishoy, une mosquée a commencé à être construite illégalement et sans fondations sur un terrain agricole, en face de l’église. Pour apaiser les tensions, les autorités ont ordonné la destruction de la mosquée mais aussi de l’église, explique encore le diacre. Par son avocat, l’Eglise a tenté de faire appel de cette décision, sans succès. 

200 policiers ont été depêchés sur les lieux, frappant un prêtre et dispersant avec du gaz lacrymogène la foule des membres de l’Eglise qui s’interposait, décrit encore le diacre. «Ils ont arrêté quatorze membres de l’Eglise, qui n’ont été libérés que le lendemain. Parmi eux, un homme au bras cassé durant l’affrontement, qui n’a reçu aucun traitement médical.» L’église a été entièrement rasée : «ils ont démoli l’autel et détruit les livres chrétiens». 

L’église la plus proche se trouve desormais à 15km. L’Egypte figure à la 16e place de l’Index mondial 2020 de persécution des chrétiens de Portes Ouvertes.

Thèmes liés:

Publicité