Skip to content

France : Des protestantes soutiennent la candidature d’Anne Soupa à l’archevêché de Lyon

La théologienne catholique Anne Soupa en 2009
© Gilou60/ Wikimedia Commons, CC-by-3.0
Le Groupe Orsay, un collectif de femmes protestantes a adressé une lettre de soutien à Anne Soupa le 1er juin. Cette dernière, a candidaté pour devenir archevêque de Lyon
Evangéliques.info

Le Groupe Orsay, un collectif de femmes protestantes souhaitant approfondir les liens entre foi et féminisme, a adressé une lettre de soutien à Anne Soupa le 1er juin. Cette dernière, bibliste et théologienne catholique a candidaté le 25 mai pour devenir archevêque de Lyon, dont le siège est vacant depuis la démission du cardinal Philippe Barbarin. Or, dans l’Eglise catholique romaine, le magistère et l’ordination sacerdotale demeurent réservés aux hommes. 

«Bravo pour cette candidature sérieuse et réfléchie à l’archevêché de Lyon», ont congratulé les membres du Groupe Orsay. Elles poursuivent: «Ta candidature semble être ressentie par certains dans l’Église catholique en France comme un pavé dans la mare ou un coup médiatique. Plusieurs d’entre nous ont pu te parler ces derniers jours, nous savons que cet acte est pour toi un jalon d’espérance et de consolation envers ton Église. Nous t’encourageons.»

«Il faut une femme d’espérance, pour faire avancer les choses»

«En regardant notre propre histoire protestante, nous savons combien il faut une personne courageuse, une femme d’espérance, pour faire avancer les choses», déclare encore le collectif membre de la Fédération protestante de France (FPF). «Même dans des Eglises issues de la Réforme – protestantes, anglicanes, évangéliques – où le ministère féminin est reconnu depuis 10, 30, 50 voire 100 ans, un travail considérable reste à faire ou à reprendre concernant la reconnaissance du leadership des femmes dans nos Eglises», indique le Groupe Orsay, avant de faire allusion à la crise récente de l’Eglise évangélique réformée de Suisse (EERS) EERS . «La lutte contre un sexisme structurel dans beaucoup de nos institutions ecclésiales n’est pas une lutte pour la place de la femme dans les Eglises, mais un travail enraciné dans une vision de l’Eglise comme communauté d’hommes et de femmes.»

Le collectif déclare recevoir la candidature d’Anne Soupa «comme un encouragement à continuer à travailler dans nos propres Eglises».

Thèmes liés:

Publicité