Skip to content

Côte d’Ivoire: Laurent Gbagbo s’excuse auprès des évangéliques

Photo de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo. On voit seulement sa tête et ses épaules, et il regarde vers la droite. L'air très sérieux et préoccupé, il est assis, semble-t-il, durant un procès.
© Flickr - Laurent Gbagbo, 2018
En déplacement dans l'Eglise baptiste de Yopougon le 13 février, l'ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, a présenté ses excuses aux chrétiens évangéliques pour les violences commises contre eux suite à son arrestation en 2011.
Evangéliques.info

L’arrestation de Laurent Gbagbo en avril 2011 a entraîné des violences contre les évangéliques. En effet, l’ancien président ivoirien s’était converti dans les années 1990 à ce courant du protestantisme. Après son interpellation pour crimes contre l’humanité, les évangéliques ivoiriens, assimilés à sa personne, ont ainsi été pris pour cible.
A l’occasion d’un déplacement à Yopougon, ville proche de la capitale Abidjan, il a tenu une allocution d’une trentaine de minutes devant 1500 fidèles. Outre les remerciements pour le soutien reçu durant ses années en prison, l’ancien chef de l’Etat a présenté des excuses, rapporte RFI.

«Pour eux, j’étais leur fruit et ils étaient ma base»

Publicité

«Quand j’ai été arrêté, certaines personnes, pas trop cultivées, ont estimé qu’il fallait attaquer et décimer les évangéliques. Pour eux, j’étais leur fruit et ils étaient ma base», livre Laurent Gbagbo. «Donc il fallait les attaquer.» «Des pasteurs ont été tués, des églises vandalisées, même celle de Yopougon. Il y a des églises sur lesquelles on a tiré des balles réelles», reconnaît-il dans des propos relayés par la presse locale.

Je demande à l’Église évangélique de faire comme Jésus, de pardonner

-Laurent Gbagbo

«Au nom de ceux qui ont fait ça, je voudrais dire pardon à toute l’Eglise évangélique.» Laurent Gbagbo poursuit: «Je lui demande de faire comme Jésus, de pardonner, non pas seulement en paroles, mais dans les faits.»

Pour rappel, la Cour pénale internationale a acquitté Laurent Gbagbo en janvier 2019. Les violences post-électorales avaient coûté la vie à plus de 3000 personnes en seulement cinq mois. L’ancien président est retourné en Côte d’Ivoire en juin 2021. A la surprise générale, il est revenu dans l’Eglise catholique.

Thèmes liés:

Publicité