Skip to content

France: De nouvelles directives pour l’accompagnement scolaire des enfants transgenres

Une petite fille lit un manuel en classe, la tête posée sur ses deux mains
© PxHere
Le ministère de l’Education nationale enjoint le personnel scolaire à mettre en place des accompagnements individuels pour les enfants transgenres. Le but est qu’ils effectuent leur transition «dans de bonnes conditions», selon une circulaire du 29 septembre.
Evangéliques.info

Dans une circulaire du 29 septembre, le ministère de l’Education nationale enjoint le personnel scolaire à mettre en place un accompagnement individuel pour les enfants et adolescents transgenres ou susceptible de l’être. Pour le gouvernement, «la transidentité est un fait qui concerne l’institution scolaire».

Selon la circulaire, toutes les mesures d’accompagnement mises en place «pour les jeunes transgenres ou en questionnement sur leur identité de genre» doivent être prises individuellement pour chaque enfant concerné, en se fondant sur «les besoins exprimés par les élèves eux-mêmes et leur famille». L’objectif est de permettre à ces jeunes d’effectuer leur transition «dans de bonnes conditions».

Publicité

Pas de communication aux parents sans l’accord de l’enfant

L’Education nationale prévoit également les cas où la famille de l’élève n’est pas au courant du processus. «Si l’élève fait seul la démarche d’aborder la question de son identité de genre auprès d’un personnel de l’établissement, une communication avec les représentants légaux ne doit se faire qu’avec l’accord explicite de l’élève», précise le document.

Après la question des prénoms et des pronoms, qui doivent, selon le texte, être utilisés par les encadrants et les autres élèves en fonction de la volonté du jeune, s’est posée la question des «espaces d’intimité», c’est-à-dire les toilettes, les vestiaires et les dortoirs. Il est désormais possible, pour une jeune fille en transition identitaire, d’aller dans les toilettes ou les vestiaires des garçons et vice versa, tant qu’un membre du personnel scolaire est présent. En internat aussi, un garçon transidentifié peut avoir sa chambre dans la partie réservée aux filles, et vice-versa.

La transidentification se fait, au sein des écoles, selon les ressentis et les demandes de l’élève. Les établissements scolaires sont en train de réfléchir à la manière d’appliquer ces directives.

Thèmes liés:

Publicité