Skip to content

Monde : Il y a 40 ans, Portes Ouvertes envoyait un million de Bibles en Chine

Un million de Bibles envoyées en Chine par Portes Ouvertes dans le cadre de l'opération du projet "Perle"
© Istock
La mission secrète menée par Portes Ouvertes il y a 40 ans portait le nom de projet «Perle». Dans la nuit du 18 juin 1981, vingt hommes livraient un million de Bibles en Chine par bateau, indique par communiqué l'ONG Portes Ouvertes.
Evangéliques.info

La mission secrète menée par Portes Ouvertes portait le nom de projet «Perle». Il y a 40 ans, vingt hommes livraient un million de Bibles en Chine par bateau dans la nuit du 18 juin 1981, indique l’ONG Suisse Portes Ouvertes dans un communiqué de presse publié le 10 juin.

Quatre années ont été nécessaires à Paul Estabrooks, responsable de la recherche pour l’Asie chez Portes Ouvertes, pour rassembler un million de Bibles en chinois entre 1977 et 1981. Le bureau suisse de l’ONG au service des chrétiens persécutés rappelle que 232 paquets d’une tonne ont été chargés en 1981 sur un remorqueur à destination des plages de Shantou, après avoir été imprimées à l’étranger. Pour certains chrétiens, le processus d’acheminement a pris cinq ans. D’autres en ont subi les risques et ont été arrêtés ou emprisonnés.

Publicité

«Nous sommes tous allés en prison pour notre foi en Jésus-Christ, chacun d’entre nous, et nous sommes prêts à mourir, si cela signifie qu’un million de frères et sœurs peuvent avoir un exemplaire de la parole de Dieu», avaient confié les chrétiens chinois à Paul Estabrooks. Car pour eux, «chaque Bible était en effet une « perle de grand prix », en référence au texte biblique de l’Evangile de Matthieu (13:44), qui a donné son nom au projet», explique le bureau Suisse de Portes Ouvertes.
Paul Estabrooks venait en aide aux chinois depuis ses bureaux à Manille où l’un de ses contacts – responsable d’un vaste réseau d’Eglises de maison clandestines chinois – lui avait un jour partagé que «pour offrir une Bible à chaque chrétien [qu’il connaissait], il [leur] en faudrait 1 million.»

L’ONG Portes Ouvertes rappelle que dans les années 1970, le climat de persécution subi par les chrétiens chinois était intense.

Contrôle omniprésent et nouvelles restrictions

Aujourd’hui, l’importation de Bibles reste problématique dans tout le pays, «car les livres sans numéros ISBN chinois sont illégaux. La vente en ligne de Bibles est quant à elle tout simplement interdite et la diffusion de la bible audio très encadrée. » Les observateurs internationaux pointent le contrôle omniprésent de l’Etat et l’instauration de nouvelles restrictions, depuis février 2018, «visant à freiner la croissance phénoménale du nombre de chrétiens, qui dépasse celui des membres du parti communiste chinois. » 

La Chine se classe au 17e rang de l’index mondial de persécution en 2021.

Thèmes liés:

Publicité