Skip to content

Rome : Plusieurs responsables religieux ont lancé un appel à la paix

Arrangement floral en forme de Colombe
© Image d'illustration / iStock
«Avant qu’il ne soit trop tard, nous voulons rappeler à tous que la guerre laisse le monde pire qu’il ne l’a trouvé.» Plusieurs responsables religieux se sont réunis à Rome le 20 octobre pour une cérémonie interreligieuse en faveur de la paix.
David Métreau

«Avant qu’il ne soit trop tard, nous voulons rappeler à tous que la guerre laisse le monde pire qu’il ne l’a trouvé.» Plusieurs responsables religieux se sont réunis à Rome le 20 octobre pour la 34e rencontre de prière pour la paix organisée par la communauté de Sant’Egidio, rapporte La Croix. Ils ont lancé un appel à la paix. 

Samuel Paty évoqué dans les discours

Publicité

«La guerre est une défaite de la politique et de l’humanité», ont déclaré ces responsables chrétiens, Juifs et musulmans. «Notre fraternité a besoin de s’exercer dans la rencontre, dans le débat, parfois même dans la vive discussion, mais toujours dans l’espérance de trouver l’autre, pour pouvoir se trouver soi-même» a souligné le grand rabbin de France Haim Korsia. Il a rendu hommage à Samuel Paty, le professeur assasiné par un islamiste le 16 novembre à Conflans-Sainte-Honorine, près de Paris. «Cette mort nous oblige à poursuivre son combat, dans la fraternité, mais sans faiblesse et sans peur.»

Le représentant musulman, Mohammed Abdelsalam Abdellatif a lui aussi évoqué le récent attentat survenu en France. Il a lu un texte du grand imam d’Al-Azhar qualifiant l’attaque de d’«épouvantable meurtre», condamnant ce «crime terroriste». Pour lui, cependant, «l’atteinte aux religion et à leurs symboles sacrés sous le slogan de la liberté d’expression est une dualité de pensée malsaine et un appel flagrant à la haine». 

Ca suffit avec les épées, les armes, la violence, la guerre !

«Mettre fin à la guerre est un devoir urgent de tous les responsables politiques devant Dieu», a exhorté le pape François, s’adressant aux dirigeants du monde entier. Il a ajouté : «“Ça suffit !”, dit Jésus quand les disciples lui montrent deux épées, avant la Passion. “Ça suffit !” : c’est une réponse sans équivoque contre toute violence». Un “Ça suffit !” de Jésus qui dépasse les siècles pour le chef de l’Eglise catholique. Il «parvient avec «force jusqu’à nous aujourd’hui : ça suffit avec les épées, les armes, la violence, la guerre !» 

Thèmes liés:

Publicité