Skip to content

Hong-Kong: le projet de loi sur la sécurité inquiète les chrétiens

© Manifestation du 24 mai à Hong Kong contre le projet de loi pour la sécurité & copy capture YouTube
Publicité Mardi 26 mai, la cheffe de l’exécutif de Honk Kong, Carrie Lam, a voulu rassurer la population et les investisseurs étrangers quant au projet de loi chinois sur la sécurité, en affirmant que ce dernier «ne cible qu’une poignée de délinquants et protège la vaste majorité d’habitants qui…
Evangéliques.info

Publicité

Mardi 26 mai, la cheffe de l’exécutif de Honk Kong, Carrie Lam, a voulu rassurer la population et les investisseurs étrangers quant au projet de loi chinois sur la sécurité, en affirmant que ce dernier «ne cible qu’une poignée de délinquants et protège la vaste majorité d’habitants qui respectent la loi et aiment la paix ».
Si Hong-Kong a connu une apparente accalmie ces derniers mois en raison de la pandémie de COVID-19, la menace d’un contrôle resserré par la Chine est à nouveau d’actualité. Le pouvoir central chinois a déposé vendredi 22 mai un projet de loi controversé sur la sécurité qui veut interdire «la trahison, la sécession, la sédition et la subversion» et qui devrait être appliqué «sans délai». Celui-ci a été accueilli avec inquiétude comme en témoignent les milliers de personnes descendues dans les rues de la capitale pour manifester leur opposition.
Si le texte n’est pas connu dans son ensemble, le Parlement chinois en avait pourtant dévoilé les grandes lignes. L’un des points les plus inquiétants serait la possibilité pour les policiers chinois d’intervenir à Hong Kong, un point que conteste Carrie Lam qui ne parvient pourtant pas à calmer les esprits.
Pour de nombreux habitants de Hong Kong, ce texte menace sérieusement le principe «un pays, deux systèmes» qu’ils défendent âprement et qui devrait leur garantir, jusqu’en 2047, des libertés dont la Chine est privée.
L’inquiétude des investisseurs étrangers se ressent dans les marchés boursiers, avec la crainte d’une augmentation des tensions entre la Chine et les Etats-Unis si ce projet de loi devait être appliqué.
Pour les chrétiens, cette loi pourrait nuire gravement à la liberté religieuse. «Du fait qu’une grande part de l’activité chrétienne en Chine passe par Hong Kong, un assaut sur Hong Kong est perçu à juste titre comme une partie d’une guerre plus vaste contre la chrétienté en Chine», relève The Christian Post .

Thèmes liés:

Publicité