© Capture Facebook Live / Cie-Mia Officiel

Burkina Faso : L’Eglise du pasteur Mamadou Karambiri a rouvert ses portes

L’Eglise des Nations/Tabernacle Béthel Israël à Ouagadougou a rouvert ses portes le dimanche 17 mai après plus de deux mois de fermeture à cause du coronavirus. Lors du premier culte dans l’église, Mamadou Karambiri a appelé les fidèles à respecter scrupuleusement les gestes barrières afin que de ne pas «constituer un nouveau foyer infectieux». Pour entrer dans le lieu de culte le port du masque est obligatoire, chaque fidèle reçoit du gel hydroalcoolique et la prise de température est impérative.

Revenu de France où il avait été l’orateur principal du rassemblement de jeûne et prières organisé par l’Eglise de la Porte Ouverte Chrétienne de Mulhouse en février, Mamadou Karambiri et son épouse ont été les premiers burkinabè testés positifs au Covid-19. Le pasteur de la plus grande Eglise du Burkina Faso - environ 7000 personnes assistaient au culte chaque semaine avant la pandémie - a rappelé que cette «vilaine maladie» a conduit à des stigmatisations dans certains pays, et le Burkina Faso ne fait pas l’exception, rapporte Le Faso.net. «Une maladie ne s’achète pas, et personne, dans le cas d’une épidémie mondiale, ne peut et ne doit indexer une personne ou un groupe de la transmission de la maladie dans une nation», a-t-il fait savoir.

Lors de sa prédication Mamadou Karambiri évoqué «un nouveau départ» pour son Eglise, la plaçant sous le signe de la reconnaissance à Dieu.

La rédaction d'Evangeliques.info - 19 mai 2020 10:40

Partager/Commenter