© Capture France 24

Inde : L’Alliance évangélique condamne les violences intercommunautaires à Delhi

«La communauté chrétienne en Inde, et en particulier dans la région de Delhi, est profondément choquée et peinée par les effusions de sang, les carnages et le chaos qui se sont déchaînés dans les rues, les maisons et les mosquées de la capitale nationale», déclare l’Alliance évangélique indienne (EFI) dans un communiqué diffusé le 26 février.

Depuis plusieurs jours, les quartiers du nord-est de la capitale indienne où vivent une majorité de musulmans sont le théâtre d’une extrême violence. Les manifestations contre une loi controversée sur la citoyenneté jugée discriminatoire par les musulmans indiens ont dégénéré en un conflit intercommunautaire, qui semble avoir été orchestré par les nationalistes hindous. «L'Alliance évangélique indienne condamne cette violence répréhensible qui a jusqu'à présent fait 23 morts, comme l'oeuvre d'intérêts politiques et de forces de haine», dénonce l’EFI par la plume de son son secrétaire général, le révérand Vijayesh Lal. «L'histoire nous a trop souvent montré que la haine, en particulier la polarisation pour des raisons communautaires, a des conséquences désastreuses.»

Vijayesh Lal a appelé le peuple de Delhi à «maintenir la paix» et à ne pas céder au «vitriol vicieux» de la violence «alimentée par des rumeurs et diffusée sur les réseaux sociaux». L’EFI implore ses congrégations affiliées qui se trouvent dans la région de Delhi, à «ouvrir leurs cœurs et leurs locaux aux affligés et de venir en aide aux démunis et désemparés». «Ce serait notre acte de service à notre Seigneur, en cette saison de Carême», poursuit Vijayesh Lal.

L’EFI appelle en outre les autorités à garantir l'état de droit et la sécurité des personnes vulnérables de Delhi. «Les partis politiques sont instamment priés de discipliner leurs membres qui font des remarques incendiaires et à prendre des mesures exemplaires contre eux», conclut-il, demander aux chrétiens de prier pour la paix dans la pays.

Si les chrétiens ne sont pas directement concernés de ces violences intercommunautaires entre hindous et musulmans, ils en sont souvent des victimes collatérales. En Inde, la persécution contre les chrétiens y est extrême selon Portes Ouvertes. Le pays figure au dixième rang de l’index mondial de persécution des chrétiens 2020 de l’ONG protestante.

La rédaction d'Evangeliques.info - 27 février 2020 11:26

Partager/Commenter