© iStock

Nigéria: Un pasteur et sa famille massacrés

Au Nigéria, un pasteur et sa famille ont été massacrés par des bergers Peuls le 28 août dernier dans le village d'Abonong. L'attaque, durant laquelle vingt personnes ont perdu la vie dans les villages alentours, s'est déroulée la veille d'un sommet pour la paix organisé par les Églises chrétiennes à Jos, à cent cinquante kilomètres.

Adamu Wurom Gyang, 50 ans s’était réfugié avec trois de ses fils dans une chambre du presbytère, sur le territoire de l’Eglise; Quant à sa femme, Jummai Gyang, 45 ans, elle s’était barricadée dans les toilettes. Abattue, elle a été laissée pour morte. Puis, les assaillants ont mis feu à la pièce abritant le pasteur.

Leur fils aîné Adamu, 27 ans, n’a pas reconnu leurs corps calcinés lorsqu’il est revenu le lendemain. « Mon père a toujours été la force de notre famille. Je ne sais pas ce qu’on fera sans lui.»

Le gouvernement du Nigéria prétend qu'il s'agit de disputes autour des terres et de l'eau, mais certains pasteurs locaux soulignent la dimension religieuse du conflit entre nomades et sédentaires.

Le pasteur Ezekiel Dochamo a ainsi demandé le soutien de la communauté internationale. "Nous sommes prêts à faire nos ultimes prières puisqu'un ordre du jour islamique a gagné le pays", s'est-il lamenté dans une vidéo diffusée sur Youtube par World Watch Monitor

La rédaction d'évangéliques.info/ Christian Post - 13 septembre 2018 12:36

Partager/Commenter