© iStock

Grande-Bretagne: Un sondage suggère un taux élevé d’abus spirituels subi par les chrétiens

Un sondage inquiétant suggère un taux élevé d’abus spirituel subi par les chrétiens. En effet, 62% des 1591 participants au sondage en ligne ont déclaré avoir subi personnellement des abus spirituels.

Ces résultats ont été publiés par le Service de protection de l’enfance (CCPAS) de l’Eglise d’Angleterre, d'après le Church Times du 7 janvier. L’enquête a été réalisée en janvier 2017 par des chercheurs de l’université de Bournemouth à la demande du CCPAS. Parmi les participants, deux-tiers d’hommes d’arrière-plan évangéliques (anglicans, baptistes, pentecôtistes, Eglises libres), quelques méthodistes et catholiques, et 17% de Quakers.

Ce chiffre peut surestimer le phénomène,car les participants se sont auto-sélectionnés. Il était précisé que l’enquête resterait anonyme et qu’il n’était pas nécessaire de partager son expérience. Cependant, «les résultats sont significatifs car (avoir subi des abus) n’était pas un prérequis pour participer,» précise Justin Humphreys, co-auteur du rapport et directeur de la prévention au CCPAS. «Cela étant, ils ne sont pas nécessairement surprenants, car beaucoup ont pu saisir l’occasion de partager leur histoire de manière anonyme, peut-être pour la première fois.»

La définition de l’abus spirituel ne fait pas l’objet d’un consensus. Toutefois, selon le rapport, «les caractéristiques clé de l’abus spirituel identifiées sont la coercition et le contrôle, la manipulation et la pression sur les individus, le contrôle en tordant le sens de textes religieux et des Ecritures, et en donnant une justification ‘divine’ à son comportement.» 72% des participants se disaient au clair sur leur compréhension de l’abus spirituel.

Enfin, les responsables chrétiens ne sont pas à l’abri. «Les responsables peuvent subir, et subissent, de l’abus spirituel de la part de ceux qu’ils conduisent. Ce phénomène doit être reconnu et traité», a déclaré Lisa Oakley, du centre de formation post qualification des travailleurs sociaux de l’université de Bournemouth.

La rédaction d'evangeliques.info / Church Times - 09 janvier 2018 11:49

Partager/Commenter

Publicité