© Alliance Presse

France: Pour la première fois, le président du CNEF parle aux évêques à Lourdes

Le président du Conseil national des évangéliques de France, Etienne Lhermenault, s’est adressé aux évêques catholiques, réunis en assemblée plénière à Lourdes, le 5 novembre. C’est la première fois qu’un pasteur évangélique prend la parole devant une telle assemblée.

Son intervention, non programmée, n’a duré que quelques minutes, selon le journal La Croix. Elle marque toutefois un rapprochement entre évangéliques et catholiques en France. Le président du CNEF a considéré l’invitation des évêques comme «un signe de respect et de fraternité».

Etienne Lhermenault n’a toutefois pas évacué les différences doctrinales: «Il reste entre nous des désaccords sérieux, sur les sacrements, les ministères et l’Église.» Celui-ci a rappelé les travaux du groupe de conversations catholiques-évangéliques, antérieur à la création du CNEF, qui ont permis de mieux cerner les différences entre confessions.

Cependant, il a tenu à souligner ce que celles-ci partagent: «Face à l’immense désespérance du monde, nos Églises ont le devoir de se tenir sur la brèche», rapporte La Croix. «Nous avons en commun de confesser le Christ crucifié, mort et ressuscité, et la mission d’aller partout par le monde faire des disciples», a déclaré le président du CNEF. «Si je comprends bien», a-t-il par ailleurs remarqué, «le peuple de votre Eglise est moins nombreux mais plus confessant.»

Si le président du CNEF a noté des convergences sur les questions d’éthique familiale et de société, il considère qu’il reste du chemin à faire pour pouvoir collaborer: «Il faudra s’entendre, à l’avenir, sur la manière dont nous pouvons agir ensemble pour être une présence chrétienne dans le monde. Pour l’instant, nous en sommes encore au stade de l’interpellation mutuelle.»

La rédaction d'evangeliques.info/ La Croix - 07 novembre 2017 09:30

Partager/Commenter