Skip to content

Allemagne: L’Église protestante évangélique perd 500 000 membres

Photo du siège de l'Eglise protestante évangélique d'Allemagne. C'est un gros bâtiment rectangulaire. Au premier plan se trouve un panneau indiquant "EKD".
© Zeitzeichen.net - Siège de l'Eglise protestante évangélique d'Allemagne, Hanovre
L'Eglise protestante évangélique d'Allemagne (EKD) redescend sous la barre des 20 millions de membres. En un an, elle a perdu 2,5% d'adhérents. Explications.
Evangéliques.info

Au 31 décembre 2021, 19 725 000 personnes étaient encore membres de l’Eglise protestante évangélique d’Allemagne (EKD). Soit 2,5% de moins qu’en 2020. Pour expliquer cette forte baisse, la seconde Eglise d’Allemagne, qui talonne de très près la communauté catholique en termes de membres affiliés, invoque l’augmentation du nombre de décès: 360 000 depuis 2020. A noter que l’Eglise protestante évangélique d’Allemagne regroupe les Eglises protestantes, les Eglises évangéliques luthériennes, ainsi que les Eglises évangéliques réformées du pays.

La pandémie, qui a entraîné une perte de socialisation religieuse, explique aussi ce recul. 280 000 personnes n’ont en effet pas renouvelé leur adhésion à l’une des 20 Eglises autonomes qui composent l’EKD. L’étude, menée par l’Institut des sciences sociales de la congrégation auprès de ceux qui ne fréquentent plus l’Eglise, révèle que «seule une minorité [d’entre eux] avait une raison spécifique de quitter l’Eglise (24%)». La sociologue chargée de l’enquête souligne, parmi les réponses données, une perception de la vie d’Eglise comme «non pertinente» dans l’évolution personnelle, relaye Evangelical Focus.

Publicité

«Nous n’accepterons pas la baisse des effectifs»

«Bien que le charisme d’une Eglise ne dépende pas uniquement du nombre de membres, nous n’accepterons pas la baisse des effectifs et les taux de démissions constamment élevés comme un don de Dieu», déclare la pasteure Annette Kurschus. La présidente du Conseil de l’Eglise protestante poursuit: «Nous prendrons des contre-mesures décisives dans la mesure du possible». «Nous voulons toucher le cœur des gens avec notre message», ajoute Anna-Nicole Heinrich. Agée de 26 ans, la jeune présidente du synode de l’EKD désire reconquérir ceux qui se sont éloignés.

Thèmes liés:

Publicité