Skip to content

Suisse: Dieu restera dans la plupart des constitutions cantonales

Unlivre est ouvert sur la première page de la Constitution du Valais, avec en première mention: "Au nom de Dieu tout-puissant"
La suppression de la mention de Dieu du préambule de la Constitution a été rejetée le 25 février par une commission du Conseil national suisse. Les cantons de Neuchâtel et de Genève ont cependant acté ce retrait.
Evangéliques.info

«Au nom de Dieu Tout-Puissant! Le peuple et les cantons suisses, conscients de leur responsabilité envers la Création, […] arrêtent la Constitution que voici.» Le préambule de la Constitution fédérale est sujet à controverse. Conseiller national socialiste, Fabian Molina a présenté une initiative parlementaire pour modifier le texte. Il voulait en effet supprimer la mention divine et remplacer «la Création» par «l’environnement».

Toutefois, la Commission des institutions politiques s’y oppose. A 14 voix contre 6, elle a ainsi dit non à ce projet le 25 février. «La commission considère l’invocation dans le préambule comme un signe d’humilité, car personne ne peut se prévaloir d’être tout-puissant», défendent les élus dans un communiqué. «Elle constitue un élément traditionnel de la Constitution qui ne doit pas être compris dans un sens chrétien strict».

Publicité

Deux cantons disent non à «Dieu»

Les cantons du Valais, de Fribourg et du Jura maintiennent la mention de «Dieu». Vaud et Berne utilisent le terme de «Création», avec et sans majuscule. En revanche, les cantons de Neuchâtel et de Genève ont décidé de supprimer toute référence religieuse de leur constitution cantonale. Le peuple du canton de Neuchâtel se dit «conscient de ses responsabilités à l’égard de la personne humaine», tandis que celui de Genève exprime sa reconnaissance pour «son héritage humaniste, spirituel, culturel et scientifique».

Thèmes liés:

Publicité