Skip to content

Suisse: «Pour ne laisser aucun enfant de côté», thème du Dimanche pour son prochain

Deux petits enfants, un garçon et une fille, marchent en se tenant la main.
© Pixabay
Pour février-mars, les Eglises romandes sont invitées à consacrer un culte sur la thématique de l’enfance en lien avec la pauvreté, «Pour ne laisser aucun enfant de côté». L'action est lancée par la campagne StopPauvreté. Les inscriptions sont ouvertes.

La campagne StopPauvreté, impulsée par le Réseau évangélique suisse et Interaction, a lancé pour février-mars l’action Dimanche pour son prochain. Cette année, l’événement s’intitule «Pour ne laisser aucun enfant de côté». Il s’agit ainsi de dédier un temps de culte à la thématique de l’enfance, en lien avec les enjeux de la pauvreté. «Les enfants et la jeunesse sont les populations les plus vulnérables. Dans le Nord comme dans le Sud», relèvent les organisateurs sur le site. «Nous invitons les Eglises de Suisse romande à vivre un temps de culte consacré aux enfants démunis.»

Les Eglises qui s’inscrivent, libres d’organiser l’événement à la date de leur choix sur les deux mois, voire plus tard dans l’année, recevront les ressources adéquates à partir de janvier. Elles ont également la possibilité de solliciter l’une des organisations partenaires*, pour qu’un représentant vienne animer le culte, ou témoigner de son ministère en faveur des enfants.

Publicité

«Nous avons une responsabilité énorme à leur égard», explique Alexis Bourgeois, coordinateur de StopPauvreté. «Par exemple, les enfants ont particulièrement souffert des effets de la pandémie, avec la fermeture des écoles. Et lorsque des problèmes surviennent dans des familles, ils sont les premiers à en souffrir», souligne-t-il.

Les inscriptions sont ouvertes sur le site StopPauvreté.

* Morija, organisation humanitaire et de développement, Compassion Suisse, la Mission évangélique Braille et le SME (Service de mission et d’entraide de la FREE).

Thèmes liés:

Publicité