Skip to content

Suisse: L’UDC lance deux initiatives pour limiter le nombre d’avortements

Un soignant procède à une échographie. On ne voit que la main du médecin passant la sonde sur le ventre d'une femme.
© Istock
L’une des initiatives lancées le 21 décembre par deux conseillères de l’UDC vise à refuser l’IVG lorsque l’enfant à naître est en état de vivre hors du sein maternel. La seconde tend à enjoindre les femmes souhaitant avorter à réfléchir un jour de plus.
Evangéliques.info

Deux conseillères du parti de l’Union démocratique du centre ont lancé le 21 décembre deux initiatives pour limiter le nombre d’avortements en Suisse. La première initiative vise à interdire les interruptions volontaires de grossesse (IVG) tardives, lorsque l’enfant à naître est viable. La seconde propose d’imposer aux femmes désirant avorter un jour de réflexion de plus, rapporte RTS.ch.

Ainsi, Yvette Estermann, conseillère du parti dans le canton de Lucerne, lance le projet «Sauver les bébés viables». Selon elle, qui juge l’avortement tardif «choquant», une centaine de bébés pourraient ainsi réchapper chaque année.
Pour sa part, Andrea Geissbühler, conseillère de l’UDC dans le canton de Berne, propose l’initiative «La nuit porte conseil». Elle estime que vingt-quatre heures de réflexion supplémentaires permettraient aux femmes d’éviter les IVG hâtives. Cela pourrait réduire, selon la conseillère, les avortements de 10%.

Publicité

La récolte des signatures a commencé le 21 décembre et se poursuivra jusqu’en juin 2023. Les initiatives doivent obtenir 100 000 signatures pour pouvoir être proposées à l’échelle nationale. La Suisse avait enregistré un nombre record d’avortements en 2020.

Thèmes liés:

Publicité