Skip to content

La Réunion: le pasteur Bruno Picard de l’Eglise Extravagance a été placé en garde à vue

le pasteur Bruno Picard de l’Eglise Extravagance a été placé en garde à vue
© Capture d'écran vidéo YouTube Extravagance Saint-Pierre Réunion
L’enquête préliminaire visant le pasteur principal de l’Eglise Extravagance à Saint-Pierre de la Réunion, pour abus de faiblesse, franchit un pallier supplémentaire. Ce dernier a été entendu en garde à vue par les enquêteurs le 7 juillet.
Evangéliques.info

L’enquête préliminaire visant Bruno Picard -le pasteur principal de l’Eglise Extravagance à Saint-Pierre de la Réunion- pour abus de faiblesse, franchit un pallier supplémentaire. Ce dernier a été entendu en garde à vue le 7 juillet par les enquêteurs de la Section de Recherches, à la Redoute, rapporte le site la1ere de francetvinfo.fr. Selon l’avocat des plaignants, Me Georges-André Hoarau interrogé par les confrères d’Outre-mer la 1ère, l’un des plaignants espère que l’enquête avance: « mon client a rendu énormément de documents et de disques durs aux enquêteurs. (…) Nous souhaitons que les choses aillent vite et loin. C’est une affaire avec énormément de ramifications. (…) Nous ne lâcherons rien.» L’avocat affirme avoir reçu quatre dossiers. 

Les locaux de l’église ont été perquisitionnés le 21 mai par les gendarmes de la Section de recherches de Saint-Denis, ainsi que le domicile de Bruno Picard. Par ailleurs, plusieurs auditions ont été réalisées et des relevés de banque de l’association récupérés auprès des cadres. 
L’enquête avait été ouverte par la Procureure de la République de Saint-Pierre après la plainte d’un ancien fidèle, Rudy Thazard, en février 2021. Celui-ci avait affirmé avoir été contraint de donner plusieurs dizaines de milliers d’euros au pasteur et à l’Eglise. Depuis, plusieurs autres plaintes ont été déposées et un collectif a été créé. Selon le site la1ere, les comptes de l’association religieuse «ont été déposés, certifiés sans réserve par un Commissaire aux Comptes et publiés au Journal officiel», selon les déclarations de l’équipe dirigeante.

Publicité

Reprise progressive des cultes en présentiel

Le premier culte en présentiel s’est tenu le 27 juin et aurait été suivi par plus de 300 personnes dans la salle zone industrielle de Pierrefonds. Les dernières vidéos de la chaîne YouTube de l’Eglise Extravagance sont suivies par plusieurs milliers de personnes. 
En mars, l’Eglise postait son dernier message sur son compte Facebook, déclarant regretter «vivement ces accusations diffamatoires, et de surcroit d’ordre privé, qui n’ont comme seul objet de jeter le discrédit sur l’église et son pasteur principal.» «L’Eglise Extravagance se situe aux antipodes des accusations portées par ce Monsieur. Elle ne déstabilise pas mentalement ses fidèles et à aucun moment, le fonctionnement pastoral se traduit par une soumission quelconque à une autorité hiérarchique.» 

Thèmes liés:

Publicité