Skip to content

Suisse : La FREE a signé une convention avec l’Aumônerie de l’armée

Un aumônier de l'armée suisse au milieu d'autres militaires
© capture vidéo - Aumônerie de l’armée suisse
La Fédération romande d'Eglises évangélique (FREE) a signé le 4 juin une convention de collaboration avec l’Aumônerie de l’armée suisse. L’union d’Eglises pourra désormais proposer des personnes comme aumôniers dans l’armée.
Evangéliques.info

Deux représentants de la FREE ont signé le 4 juin une convention de collaboration avec l’Aumônerie de l’armée suisse intitulée «Déclaration de consentement pour partenaires», révèle lafree.info dans un article publié le 24 juin. Philippe Thueler, secrétaire général de la FREE, et Marc Gallay, vice-président du Bureau de la Rencontre générale de la FREE ont ainsi apposé leur signature à côté de celle du capitaine aumônier Stefan Junger, chef de l’Aumônerie de l’armée.

La FREE sera désormais un interlocuteur de l’Aumônerie de l’armée et pourra proposer des «personnes compétentes» comme aumôniers. La Confédération – et donc l’armée – ne reconnaît pas de communautés religieuses, à la différence des cantons, rappelle Stefan Junger, lui-même ancien pasteur réformé à Thoune. L’armée organise ainsi son service d’aumônerie de manière indépendante.

Publicité

Pas là pour transmettre la foi

«L’aumônerie n’est pas là pour transmettre la foi ou des normes, mais pour assurer une assistance spirituelle aux militaires et les accompagner là où ils en sont, quelles que soient leurs convictions, précise le capitaine aumônier Noël Pedreira. «L’armée est intransigeante à ce sujet.» Pas question de confondre le service d’aumônerie avec une mission d’évangélisation, mais le savoir-être des aumôniers évangélique et leur vision de l’être humain inspirée par l’Evangile sont appréciés, souligne l’article de la lafree.info.

Le Réseau évangélique suisse (RES) et l’organisation faîtière alémanique Freikirchen.ch avaient signé un partenariat le 2 novembre 2020 avec l’Aumônerie de l’armée. Parmi les 36 nouveaux aumôniers recrutés par l’armée et entrés en service l’automne dernier, sept étaient issus d’Eglises évangéliques.

Thèmes liés:

Publicité