Skip to content

Etats-Unis: Trois femmes nommées pasteures, une première au sein de la Convention baptiste du Sud

Les trois premières femmes pasteurs, Liz Puffer, Cynthia Petty et Katie Edwards ordonnées par l'Eglise Saddleack
© Facebook Saddleback Church
Trois femmes viennent d'être nommées pasteures par l'Eglise Saddleback Church, dirigée par le pasteur Rick Warren. C'est une première au sein de la Southern Baptist Convention, la plus grande dénomination évangélique des États-Unis.
Evangéliques.info

L’Eglise Saddleback Church, méga-Eglise baptiste de Californie, dirigée par le pasteur Rick Warren, vient de nommer trois femmes à la fonction de pasteures : Liz Puffer, Cynthia Petty et Katie Edwards. L’annonce a été faite dans une publication de l’Eglise sur Facebook en date du 8 mai. Il s’agit d’une première pour la Southern Baptist Convention (Convention baptiste du Sud ou SBC), plus grande dénomination évangélique des États-Unis, à laquelle cette Eglise est rattachée.

Au sein de la SBC qui s’est toujours opposée au pastorat féminin et s’y oppose toujours, l’annonce suscite une vague de critiques. Dans un article du Christian Post du 10 mai, R. Albert Mohler, théologien et président du Southern Baptist Theological Seminary commentait ainsi : «Toute utilisation du terme “pasteur” pour les femmes dans la direction de l’Eglise est, au mieux, imprudente et déroutante. Dans un nombre croissant de cas, il est maintenant clair que certaines Eglises, y compris des Eglises assez grandes et bien connues, placent des femmes dans la fonction de pasteur en violation directe de notre confession de foi.»

Publicité

Vive polémique au sein de l’union d’Eglises

Owen Strachan, professeur de théologie au Grace Bible Theological Seminary, a réagi sur la page Facebook de l’église Saddlebach Church le jour suivant le post. Il a qualifié l’ordination de femmes pasteures de «développements non bibliques », et a ajouté : «Les Eglises qui nomment des femmes pasteures s’opposent à la Parole de Dieu, et s’opposer à la Parole de Dieu signifie s’opposer à Dieu lui-même» a ainsi commenté sous le post Facebook Owen Strachan, professeur de théologie au Grace Bible Theological Seminary.

«Ces dernières années, il y a eu beaucoup de controverses sur la position de la SBC contre l’ordination des femmes pasteurs, certaines Eglises et individus quittant la dénomination à cause de leur position», précise le Christian Post. Cette triple nomination pourrait valoir à l’Eglise dirigée par Rick Warren une exclusion de la plus grande dénomination évangélique des États-Unis.

Thèmes liés:

Publicité