Skip to content

Monde: René Leonian «salue le courage» du président américain qui reconnaît le génocide arménien de 1915

© Istock
Samedi 24 avril, Joe Biden a solennellement admis dans une déclaration, que les massacres et déportations commis à partir de 1915 par les Ottomans contre les populations arméniennes, relevaient du génocide.
Evangéliques.info

Les États-Unis ont officiellement reconnu le 24 avril le génocide arménien de 1915. Le mot précis avait été évité pendant des décennies par crainte de complications avec la Turquie, un allié de l’OTAN. Cette déclaration fait suite à l’une des promesses de campagne du candidat démocrate en termes de droits de l’homme, dans le cadre de sa politique étrangère. 

«Le peuple américain honore tous ces Arméniens qui ont péri dans le génocide qui a commencé il y a 106 ans aujourd’hui», a déclaré Joe Biden dans un communiqué.  « Chaque année en ce jour, nous nous souvenons de la vie de tous ceux qui sont morts lors du génocide arménien de l’ère ottomane et nous nous engageons à nouveau à empêcher qu’une telle atrocité ne se reproduise.» Et d’ajouter : «Nous affirmons l’histoire. Nous ne faisons pas cela pour blâmer mais pour nous assurer que ce qui s’est passé ne se répète jamais», enjoint le président américain.

Publicité

«Je crois que grâce à la prière, à la patience et à la persévérance, nous y parviendrons. »

René Leonian, président de l’Union des Églises évangéliques arméniennes d’Eurasie et Pasteur de l’Eglise Evangélique Arménienne de France, a déclaré au journal Christianity Today, dans un article du 24 avril, qu’il saluait « le courage» du président américain. «Biden ouvrira une nouvelle page pour la nation américaine. Cette nouvelle page permettra également à d’autres pays de suivre son exemple », a-t-il déclaré. «J’espère profondément qu’à l’avenir, l’État turc fera un travail approfondi collectivement avec son propre peuple, pour reconnaître la culpabilité des autorités turques de 1915.»

«Dans un esprit chrétien, la réconciliation est possible lorsque le coupable reconnaît sa faute, regrette et demande pardon», ajoutait-il à CT. «Ce qui est impossible pour les hommes est possible pour Dieu! Je crois que grâce à la prière, à la patience et à la persévérance, nous y parviendrons. »

Fureur d’Ankara

Le président de la République turque, Recep Tayyip Erdogan, a réagi le même jour et accusé des « tiers » de s’ingérer dans les affaires de son pays. «Nous rejetons et dénonçons dans les termes les plus forts la déclaration du président des États-Unis concernant les événements de 1915 faite sous la pression des milieux arméniens radicaux et des groupes anti-turcs», a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

L’Arménie de son côté, se dit reconnaissante et déclare apprécier la «position de principe» de Joe Biden comme un pas vers «la restauration de la vérité et de la justice historique», relève l’article de CT. Selon les historiens, 2 millions d’Arméniens ont été déportés et 1,5 million ont été tués lors des événements.

Thèmes liés:

Publicité