Skip to content

Suisse: Moutier devient jurassienne

© Capture d'écran vidéo RTS
La ville de Moutier a confirmé à l'issue d'un vote historique, dimanche 28 mars, sa volonté de rejoindre le canton du Jura par 54,9% de votes favorables. Les autorités jurassiennes entendent accueillir la commune de Moutier le 1er janvier 2026.
Evangéliques.info

La ville de Moutier a confirmé à l’issue d’un vote historique, dimanche 28 mars, sa volonté de rejoindre le canton du Jura par 54,9% de votes favorables, soit 2114 «oui» contre 1740 «non».  Le résultat rejoint la volonté populaire précédemment exprimée en 2017 lors d’un premier vote annulé par la préfecture. Les autorités jurassiennes entendent accueillir la commune de Moutier le 1er janvier 2026.

Dans un article du 28 mars sur le site swissinfo.ch, Valentin Zuber, le président de la délégation aux affaires jurassiennes à Moutier s’est réjoui du résultat: « Nous sommes quittes de passer devant les tribunaux. » Le Gouvernement jurassien dit accueillir le vote avec « joie » et « soulagement ». Sa présidente, Nathalie Barthoulot a estimé que cette journée du dimanche 28 mars 2021 « marquait  le commencement d’une nouvelle page de l’histoire jurassienne. » Pour la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter, « La résolution de la Question jurassienne entre dans l’histoire de l’Etat fédéral comme un exemple de démocratie vivante ».

Publicité

Le gouvernement bernois quant à lui souhaite aussi tourner la page. « Il est temps que les habitantes et habitants de Moutier laissent de côté les querelles du passé et consacrent leur énergie au développement de leur ville », a déclaré Pierre Alain Schnegg le président du Conseil-exécutif. « Il s’agit maintenant d’assurer une transition réussie, qui intègre tout le monde. » « Avoir une majorité ne signifie pas avoir carte blanche, mais implique au contraire des responsabilités envers la minorité ».

Prochaines étapes

Les autorités jurassiennes espèrent un transfert de Moutier et de ses 7400 habitants au 1er janvier 2026. Cette date coïnciderait avec celle de la nouvelle législature dans le canton. D’ici là, parmi les prochaines étapes : la négociation d’un concordat intercantonal entre les deux cantons, lequel devra recevoir l’aval des deux législatifs . Enfin, les Chambres fédérales devront accepter la modification territoriale.

Thèmes liés:

Publicité