Skip to content

France: Le rassemblement évangélique de l’association Vie et Lumière subit un déferlement de critiques médiatiques

AG rassemblement Vie et lumière sous chapiteau en octobre 2020
© France 3 Centre Val de Loire
Cible de mécontentements et d’incompréhensions, le rassemblement évangélique, qui rassemblait près de 700 personnes près d’Orléans samedi 10 octobre, a ravivé les tensions entre les riverains et la communauté évangélique.
Evangéliques.info

Cible de mécontentements et d’incompréhensions, le rassemblement évangélique qui rassemblait près de 700 personnes près d’Orléans samedi 10 octobre, a ravivé les tensions entre les riverains et la communauté évangélique.

Installée sur la commune Nevoy, l’assemblée générale de l’association Vie et Lumière – la mission évangélique des Tsiganes de France – a rapidement provoqué l’indignation du maire de la commune. Il a déclaré « se sentir « trahi » par l’organisation de cet événement sur le territoire de sa commune, « alors qu’on nous interdit des rassemblements de 30 personnes », rapporte un article du site La Croix en date du 11 octobre. 

Publicité

Mario Holderbaum, secrétaire général de Vie et Lumière, soutient quant à lui que la sous-préfecture de Montargis a bien autorisé cette assemblée générale.  « Nous avons déposé les documents nécessaires à la sous-préfecture et celle-ci a accepté puisque nous respections toutes les conditions », déclare t-il dans ce même article. Les organisateurs ont assuré avoir organisé ce rassemblement dans le souci des règles sanitaires. « Nous sommes mêmes allés au-delà des consignes puisqu’il y avait au moins 1,50 m de distance », ajoute secrétaire général.

Dans l’ombre de l’église de la Porte Ouverte de Mulhouse

Depuis quarante huit heures, de nombreux médias ont relayé l’information sur fond de critiques et d’indignation. Une stigmatisation que le CNEF (Conseil national des évangéliques de France) n’a pas manqué de dénoncer : « Le haro médiatique au sujet de l’AG de la mission évangélique Vie et Lumière est déplorable ! Tout est organisé légalement, dans le respect des directives sanitaires, en simultané d’autres rassemblement plus conséquents, alors pourquoi ce coup de projecteur accusateur ? », s’indigne sur Twitter Romain Choisnet, le directeur de communication du CNEF.

La polémique rappelle celle qui avait entouré l’église de la Porte Ouverte de Mulhouse, au début de la pandémie, en mars dernier. Première victime importante du COVID-19 en France, elle avait été un agent involontaire de propagation et la cible de violentes accusations.

Esaie Meyer, élu nouveau président de Vie et Lumière

La rencontre a toutefois pu se maintenir et se dérouler comme prévu. Les participants ont procédé à l’élection triennale du conseil de l’association, ainsi renouvelé. Esaie Meyer, âgé de 57 ans, a par ailleurs été désigné président de l’association. Il prend la suite de son père Georges Meyer, l’ancien président de Vie et Lumière, décédé en janvier dernier.

Thèmes liés:

Publicité