Skip to content

Suisse: Les Eglises s’engagent pour des multinationales responsables, initiative qui passera en votation cet automne

Adoptée le 4 juin par la conférence de conciliation des Conseils national et des Etats, la contre-proposition à l’initiative pour des multinationales responsables ne satisfait pas le comité d’initiative.
Evangéliques.info

Adoptée le 4 juin par la conférence de conciliation des Conseils national et des Etats, la contre-proposition à l’initiative pour des multinationales responsables ne satisfait pas le comité d’initiative. 

Pour Chantal Peyer, de l’ONG «Pain pour le Prochain», c’est une contre-proposition alibi car elle n’apporte aucune amélioration et fait croire aux électeurs que l’initiative n’est plus nécessaire. 

«C’est une contre-proposition dans laquelle des entreprises telles que Glencore, Syngenta et Holcim n’ont pas à répondre des dommages qu’elles ont causés. Elles doivent simplement publier une fois par an une brochure sur papier glacé», précise-t-elle dans son communiqué du 5 juin.

La votation pour des multinationales responsables devrait donc avoir lieu en novembre. Réunis au sein de la campagne «Eglises pour des multinationales responsables», de nombreux responsables chrétiens et pasteur (e) s s’engagent pour cette initiative, tel Marc Jost, secrétaire général de la SEA et président d’Interaction, Marianne Streiff, présidente du Parti évangélique suisse (PEV) ou encore Christine Volet-Sterckx Secrétaire pour la Justice sociale à l’Armée du Salut.

Par ailleurs, le Réseau évangélique suisse, l’Église évangélique réformée et la Conférence des évêques soutiennent l’initiative, ainsi que cent dix-sept paroisses à travers le pays.

Thèmes liés:

Publicité