Skip to content

Les pays du «printemps arabe» grimpent dans l’index de persécution 2013 de Portes Ouvertes

Publicité La Syrie est passé de la 36e à la 11e place de l’index de persécution 2013, rendu public le 8 janvier. «Le printemps arabe s’est transformé en hiver pour les chrétiens. Beaucoup de chrétiens ont été pris pour cible et ont dû fuir le pays. Depuis octobre 2012,…

Publicité

La Syrie est passé de la 36e à la 11e place de l’index de persécution 2013, rendu public le 8 janvier. «Le printemps arabe s’est transformé en hiver pour les chrétiens. Beaucoup de chrétiens ont été pris pour cible et ont dû fuir le pays. Depuis octobre 2012, des églises et des quartiers chrétiens ont été la cible d’attentats», commentent les responsables de l’ONG. La Libye est aussi grimpée dans ce classement, passant de la 26e à la 17e place: «D’un Etat laïque, la Libye est devenue un pays aux influences salafistes radicales», regrette Portes Ouvertes. La Tunisie est passée de la 35e à la 30e position.
L’intégrisme islamique explique que des pays situés au sud du Sahara figurent pour la première fois dans cet index: ainsi le Mali (7e place), l’Ethiopie, la Tanzanie, le Kenya, l’Ouganda et le Niger. Au Nigeria, les frasques de la secte Boko Haram continuent de donner à ce pays une position peu glorieuse.
Sans surprise, la Corée du Nord occupe la première place de l’index pour la onzième année consécutive. Portes Ouvertes souligne en revanche que l’on observe en Chine « une amélioration significative de la situation des chrétiens»; la Chine passe de la 21e à la 37e place. Globalement, conclut Portes Ouvertes, «la persécution des chrétiens dans le monde augmente».
Pour rappel, l’index mondial de persécution liste les 50 pays dans lesquels les chrétiens sont les plus persécutés. Un questionnaire est envoyé aux collaborateurs de Portes Ouvertes sur le terrain et à des experts externes. Leurs réponses permettent de conférer à chaque pays concerné un certain nombre de points.

Thèmes liés:

Publicité