Kibera Nairobi © Wikipedia

Afrique: la fermeture des églises provoque un débat sur le versement de la dîme

En Afrique, les mesures sanitaires incluant la fermeture des lieux de culte des différentes religions se heurtent parfois à une opposition de pasteurs et de prêtres qui voient la contribution des fidèles diminuer drastiquement.

Pour les uns, l’inquiétude vient du manque de soutien pour des oeuvres missionnaires et envers les plus démunis. Pour les autres, c’est une perte de gain qui suscite une opposition face aux mesures de restriction.

Ainsi, selon Christianity Today, le pasteur Victor Wafula, constatant la désertion de son Eglise Kibera United Kingdom Church à Nairobi, a martelé l’importance pour ses fidèles de continuer à verser leur dîme en période de pandémie. «Nous devrions nous inquiéter en tant que prédicateurs quand les gens ne viennent plus à l’Eglise par crainte du COVID-19», a-t-il déclaré du haut du pupitre. «Aujourd’hui les chaises sont vides et nous n’aurons ni offrandes ni dîmes. Comment allons-nous survivre? »

Cet appel envers une communauté vivant pour la majorité dans l’un des plus grands bidonvilles de Nairobi, a été suivi par une autre injonction sur Facebook incitant à honorer par les finances en dépit de la pandémie. «Si nous donnons nos offrandes, alors Dieu pourra véritablement mettre fin à ce virus», a ajouté le pasteur Wafula.

Cette inquiétude de manque à gagner a par ailleurs engendré plusieurs actes de désobéissance civile. Selon l’Agence Presse Bénin , deux prêtres et deux pasteurs ont été interpelés et mis sous convocation le 6 avril à Pobé pour non respect des mesures gouvernementales.

Ce genre de dérive problématique ne saurait pourtant occulter le souci bien réel d’Eglises en manque de moyens pour répondre aux nombreux besoins, notamment pour l'aide apportée aux plus pauvres. L’évêque Daniel Chemon des Eglises du Plein Evangile au Kenya, observe cette baisse significative des offrandes suite aux mesures prises pour combattre le COVID-19. «Cela a conduit à une baisse drastique des offrandes collectées par les Eglises de notre comté. Nous devons prier pour notre pays.»

Une situation difficile qui alimente un débat épineux et devrait inciter les chrétiens à prier pour que les responsables d’Eglises agissent avec sagesse et compassion.

La rédaction d'Evangéliques.info / Christianity Today/ Agence Presse Bénin - 08 avril 2020 11:10

Partager/Commenter

Publicité

Repérages

Revue de presse

Quatre questions sur les évangéliques, ces fervents partisans de Donald Trump

Les Echos
S'affichant, bible à la main, devant une église dégradée par des casseurs, lundi, Donald Trump a voulu satisfaire ces protestants très pratiquants au coeur de son électorat. Une stratégie indispensable, compte tenu du poids que représentent ces électeurs pour sa réélection, mais aussi très risquée.
Lire la suite
Toutes les revues de presseTous les tweets
Facebook

One Step offre une lucarne d'espérance durant la pandémie

Tous les posts Facebook