© évangéliques.infos

France: Les manifestations autour du projet de loi bioéthique se poursuivent

Tandis que le sénat poursuit les débats sur la loi bioéthique, des manifestants, dont de nombreux jeunes, se réunissent chaque soir avec des slogans qu’ils agitent et projettent sur les murs du Palais du Luxembourg à Paris. Le collectif Marchons Enfants réunit 22 associations qui cherchent à maintenir la pressions durant cette semaine où le sénat va prendre position sur des questions éthiques importantes. Leur objectif est de rappeler aux sénateurs les inquiétudes que suscite cette nouvelle loi qui sera votée le 4 février.

Après l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, le sénat doit se prononcer cette semaine sur l’élargissement du diagnostic préimplantatoire et la question de l’intelligence artificielle.

Le sénat a rejeté l’autorisation des test ADN récréatifs qui permettent de tracer sa généalogie, et faire le jour sur des secrets de famille. Il a également rejeté l’ouverture du dépistage préconceptionnel à toute la population, malgré l’autorisation de la commission spéciale. De même, la congélation des ovocytes ne pourra s’appliquer qu’à des cas très définis, comme dans le cas d’un cancer, pour permettre une implantation après rémission, mais leur usage dans le but de pouvoir les utiliser après la baisse de la fertilité n’est pas autorisé.

Rappelons que le 29 janvier dernier, le Comité Protestant évangélique pour la Dignité Humaine, (CPDH), qui participe au collectif Marchons Enfants, avait déjà mis le sénat en garde contre «ce mythe du surhomme, de l’homme parfait, qui n’a jamais conduit qu’au désastre.»

la rédaction d'Evangeliques.info - 29 janvier 2020 08:18

Partager/Commenter