© la FREE.ch

Suisse: Norbert Valley et une cinquantaine de militants pour les droits humains ont déposé à Berne une pétition pour l'abolition du «délit de solidarité»

C'est une pétition munie de 30'000 signatures que les représentants de l'association «Solidarité sans frontières» et Amnesty International ont déposé au Palais fédéral le 4 décembre, rapporte la FREE.ch. Cette pétition demande l'abolition du «délit de solidarité» en matière d'asile, constitué par l'article 116 de la loi sur les étrangers.

Parmi la cinquantaine de personnes présentes à Berne pour l'occasion, le pasteur évangélique Norbert Valley et l'activiste Anni Lanz, tous deux condamnés pour avoir aidé des requérants d'asile au motif de leur conscience. Tous deux ont fait recours auprès de la justice.

Auteure d'une initiative parlementaire pour la suppression du délit de solidarité, la Conseillère aux Etats Lisa Mazzone était aussi présente, ainsi que le Conseiller national Denis de la Reussille. «La solidarité forme les racines de notre collectivité et on ne devrait pas la criminaliser», a souligné Lisa Mazzone.

Par ailleurs, le même jour, un groupe d'avocats a remis une pétition signée par deux cents de leurs confrères réclamant à la justice suisse l'arrêt de la criminalisation des actes de solidarité envers les requérants d'asile.

La FREE.ch indique encore qu'en 2018, seul un infime pourcentage des 972 personnes condamnées en vertu de l'article 116 ne l'avait été pour un enrichissement illégal. La grande majorité d'entre elles a mis à disposition son logement à quelqu'un dans le besoin ou a aidé un migrant à entrer en Suisse pour y déposer une demande l'asile. Certains étaient la compagne ou le compagnon d'une personne sans titre de séjour, ce à quoi le mariage a remédié.

La rédaction d'Evangeliques.info - 06 décembre 2019 10:51

Partager/Commenter

Publicité