© DR

Suisse: un prédicateur au Tribunal de police de Genève pour avoir extorqué l’argent de ses fidèles

Le 5 novembre, un prédicateur comparait devant le Tribunal de police de Genève. Condamné à des jours-amende avec sursis par ordonnance pénale pour «gestion déloyale» et «abus de confiance», cet homme s’est opposé à deux reprises à cette décision. Mais l’ordonnance pénale a été maintenue par le service des contraventions et l’affaire a été transmise au Tribunal de police.

L’homme reconnaît les faits. Il se rend au Tribunal sans avocat pour se justifier et explique à la Tribune de Genève: «ce sont des subventions pour mes dépenses courantes. Ce n’est peut-être pas normal d’un point de vue pénal, mais ça l’est d’un point de vue chrétien.»

Ce septuagénaire s’est détaché de l’Eglise du Réveil il y a une trentaine d’année pour former un groupe de prière à part. De nature très charismatique, il a prêché chaque semaine à son groupe de fidèles, chez lui ou dans les locaux de son entreprise. Il prétendait conduire vers «la vraie foi». «Avec le recul, je me rends compte que ses prêches reposaient beaucoup sur la culpabilité et la menace», a déclaré, toujours à la Tribune de Genève, un homme à qui ce prédicateur a extorqué plus de 700 000 francs, les économies pour sa retraite. «Il nous isolait», ajoute-t-il. Lui et sa femme ont porté plainte en 2018.

Le prédicateur a investi une partie de leur argent sur une plateforme de trading en ligne et a utilisé une autre partie pour les dépenses de sa société de placement qui se trouvait en situation critique. L’argent évaporé, il leur a promis de rembourser le double. Si ce couple a décidé de porter plainte, d’autres membres du groupe continuent de le soutenir financièrement.

La rédaction d'Evangeliques.info - 05 novembre 2019 12:29

Partager/Commenter