© Capture d'écran Le Point

Etats-Unis: Ouverture du procès du gourou Keith Ranière

Le procès du gourou américain Keith Ranière, accusé d'avoir entretenu durant plusieurs années une secte d'esclaves sexuelles, s'ouvre mardi à New York.

En octobre 2017, Keith Ranière s'était enfui au Mexique après des révélations parues dans la presse et la démission de plusieurs membres. Il a été interpellé en mars 2018. Aujourd'hui, il est accusé pour trafic sexuel, extorsion, association de malfaiteurs et menaces. S'il est reconnu coupable, il risque la prison à perpétuité.

En vingt ans, ils seraient plus de 16'000 à être passés par l'un des ateliers de Keith Ranière, qui proposait des stages de cinq jours à 5000 dollars, promettant "de mettre à jour son potentiel humain".

Beaucoup de membres se trouvaient rapidement endettés, les obligeant à travailler pour l'organisation principale du gourou, Nxivm (prononcer Nexium), afin de rembourser leurs dettes.

Keith Ranière est soupçonné d'avoir, dès le début, entretenu un cercle de 15 à 20 femmes - et même plus selon les périodes - sous son influence. En 2015, il aurait crée une organisation parallèle, nommée DOS, qui comprenait des "esclaves", toutes des femmes, et des "maîtres". Les missions des "esclaves" comportaient entre autres l'obligation d'avoir des rapports sexuels avec le gourou, au gré de ses envies. Elles étaient également marquées au fer rouge et avaient l'obligation de fournir des photos ou documents compromettants en guise de "garantie" au cas où elles quitteraient la secte.

Basée dans la ville d'Albany, l'organisation Nxivm avait ouvert des centres dans plusieurs villes des Etats-Unis, du Canada et de Mexique.

La rédaction d'Evangéliques.info - 07 mai 2019 09:45

Partager/Commenter