Israel Folau contre la Nouvelle-Zélande en 2017 © www.davidmolloyphotography.com

Rugby : Israel Folau viré après ses propos sur l’homosexualité

La Fédération australienne de rugby a décidé de mettre fin au contrat d’Israel Folau, vedette de l’équipe nationale, ce jeudi 11 avril. Le rugbyman, un de joueurs les plus en vue des Wallabies, avait déclenché une polémique en publiant le 10 avril sur Instagram une image où il est écrit : «Attention ! Alcooliques, homosexuels, adultères, menteurs, fornicateurs, voleurs, athées, idolâtres, l'enfer vous attend. Repentez-vous ! Seul Jésus sauve». Jugée homophobe, cette publication lui a valu un flot d’insultes et les remontrances de la Fédération australienne : « Si Israel est en droit d’avoir des convictions religieuses, la manière dont il les a exprimées n’est pas compatible avec les valeurs de ce sport », rapporte Le Monde.

Protestant évangélique, Israel Folau affirme de son côté que ceux qui vivent dans le péché «finiront en enfer» à moins qu’ils ne se repentent. «Jésus-Christ vous aime et vous donne le temps de vous détourner de votre péché et de venir à lui.» II ajoute à sa publication de nombreux versets bibliques.

En mai 2018, le rugbyman avait déjà publié sur son compte Twitter un lien vers une vidéo du pasteur évangélique David Wilkerson (décédé en 2011) qui mettait en garde contre le mariage entre personnes du même sexe. «Ce n'est pas juger que de prévenir les gens qu'ils risquent le châtiment éternel s'ils continuent de vivre dans le péché. Ça s'appelle de l'amour, je ne m'excuserai pas d'obéir à la voix de Dieu», justifiait Israel Folau.

Lors de cette première polémique, la compagnie aérienne Qantas, principal sponsor de la sélection australienne de rugby à XV - et dont le patron, Alan Joyce, est ouvertement homosexuel - avait menacé de se retirer. L’entreprise a condamné ce jeudi des propos «vraiment décevants». En février, Israel Folau avait prolongé son contrat pour quatre ans, la Fédération lui demandant d'exprimer ses points de vue de manière respectueuse sur les réseaux sociaux. Cette dernière estime que le contrat n’a pas été honoré.

Le meilleur joueur australien et «un des meilleurs du monde», selon son sélectionneur, ne disputera pas le Mondial au Japon dans cinq mois. Selon Le Monde, il a probablement signé sa fin de carrière.

La rédaction d'Evangeliques.Info - 11 avril 2019 17:11

Partager/Commenter

Publicité