© Wikimedia Commons

France : Gilets jaunes et pédophilie, le président du CNEF réagit sur deux sujets sensibles

Les gilets jaunes et les affaires de pédophilie qui secouent l’Eglise catholique sont deux sujets distincts qui méritent l’attention des évangéliques, estime Etienne Lhermenault, président du Conseil national des évangéliques de France (CNEF).

Devant l’assemblée plénière du CNEF ce mardi 11 décembre à Paris, Etienne Lhermenault a déclaré que le mouvement des gilets jaunes pourrait être le “symptôme d’une société brisée”, qui “n’a plus aucun horizon”. “À force d’ignorer ou de mépriser le ciel, l’homme est devenu son seul horizon. Et il est pris dans d’insolubles contradictions. (...) Il voudrait secouer le joug de l’argent roi, mais ne parle que de rémunération.” Le président du CNEF a mis en garde les chrétiens contre toute tentation de croire “qu’un homme ou une femme politique pourrait tout changer par sa seule volonté”. Il a souligné que la responsabilité de l’Eglise est d’aimer son prochain et lui communiquer l’espérance que Dieu a mis dans les cœurs.

Concernant les affaires de pédophilie dans l’Eglise catholique, le président du CNEF a d’abord fait part de sa compassion envers les victimes, se disant “atterré” par ces révélations récentes. Pour Etienne Lhermenault, les évangéliques ne devraient pas rester indifférents à ces actualités. Tout d’abord, selon lui, “ce qui affecte l’Église catholique rejaillit sur tout le christianisme” et est “un mauvais témoignage rendu à Celui qui nous a sauvés”.

Le président du CNEF a partagé qu’il serait malvenu que les évangéliques jouent les donneurs de leçon : “Il existe aussi des pasteurs et responsables qui ne sont pas indemnes de fautes graves. Et si je n’ai pas connaissance de faits avérés de pédophilie, j’ai entendu parler d’escroquerie, d’harcèlement sexuel et d’immoralité.” Selon lui, la “triste situation de l’Église catholique” serait un avertissement : “si nous n’y prenons pas garde, certains des nôtres se laisseront aussi entraîner, feront des victimes, et c’est d’abord à elles que je pense, seront cause de scandale et saliront le nom de Christ”.

La rédaction d'Evangeliques.Info - 11 décembre 2018 16:16

Partager/Commenter

Publicité