© DR

Relations: L'auteur Joshua Harris ne publiera plus son livre "J'ai tourné le dos au flirt"

L'auteur américain Josh Harris ne publiera plus son livre "I Kissed Dating Goodbye", traduit en français sous le titre "J'ai tourné le dos au flirt". Dans un communiqué publié sur le site de son entreprise de marketing fin octobre, Joshua Harris a reconnu les dégâts causés par son bestseller. En accord avec son éditeur, il a annoncé que le livre, ainsi que les deux ouvrages suivants promouvant les mêmes idées, ne seront pas réimprimés, une fois les stocks actuels épuisés.

Dans son communiqué, Joshua Harris reconnaît que son livre a "instillé la peur chez certains - la peur de faire des erreurs et d'avoir son cœur brisé." De plus, il a "donné l'impression à certains qu'en suivant une certaine méthodologie, un happy end était garanti - avec une vie sexuelle, un mariage fantastiques - bien que cela ne soit pas promis dans la Bible".

Joshua Harris avait bouleversé l'approche des jeunes évangéliques aux relations garçons-filles lorsqu'il avait publié "I Kissed Dating Goodbye" alors qu'il avait vingt-et-un ans en 1997. Dans son livre, le jeune homme critiquait le modèle américain du "Dating", l'ensemble des codes sociaux régissant les fréquentations amoureuses outre-Atlantique, source de compromission sexuelle et de déceptions sentimentales.

Harris proposait de le remplacer par un modèle qu'il considérait biblique, le "courting", c'est à dire faire la cour. L'objectif était de "garder son cœur", ce qui selon lui signifiait ne pas tomber amoureux, avant d'être engagé envers l'autre. Il préconisait ainsi d'éviter de s'embrasser avant le mariage, de demander la permission aux parents, et de commencer une relation uniquement si l'on était prêt pour le mariage.

S'inscrivant dans le mouvement de la "pureté" promouvant l'abstinence aux États-Unis, l'ouvrage s'y est vendu à plus d'un million d'exemplaires. Toutefois, de nombreuses personnes se sont plaintes des effets néfastes pour une génération de jeunes chrétiens, paralysés par la peur de mal faire, taxant l'approche de légaliste. Certaines ont même dit qu'elles s'étaient mariées avec des hommes qu'elles n'aimaient pas, conduisant au divorce, à cause des idées véhiculées par son livre.

Devenu un penseur influent, Joshua Harris a ensuite été nommé pasteur principal de Covenant Grace Church dans le Maryland. Mais l'Eglise a été secouée par des accusations d'abus sur mineurs étouffés par la direction de l'Eglise.

Ces difficultés ont conduit le pasteur à démissionner et à s'inscrire enfin comme étudiant en théologie à Regents College au Canada. Il avait déjà effectué un mea culpa en 2016. Depuis, il a rencontré des personnes qui ont souffert des idées véhiculées par son ouvrage, et a réalisé un documentaire où il se met à l'écoute de ses détracteurs.

La rédaction d'évangéliques.info/ Christian Post - 25 octobre 2018 12:38

Partager/Commenter

Publicité