© DR

Abus: Le Pape François accepte la démission de trois évêques

Après la démission en bloc de 34 évêques chiliens le 18 mai dernier, le Pape a commencé a rendre son verdict en acceptant la démission de trois d'entre eux.

Parmi eux, deux ont présenté leur démission pour raisons d'âge. Mais le dernier, Mgr Barros, avait déjà déclenché la crise lors de sa nomination en janvier 2015 puisqu'une partie des fidèles avaient refusé de l'accepter étant donné ses liens avec l'ancien prêtre Fernando Karadima, accusé d'abus sexuels.

Le Pape avait pris sa défense, convaincu de son innocence. Mais, obligé ensuite de déléguer une mission spéciale d’enquête au Chili, il avait par la suite reconnu avoir « commis de graves erreurs dans l’évaluation et la perception de la situation».

Ces démissions ne sont que les premières. Trois autres évêques chiliens sont mis en cause pour leurs liens avec Karadima.

La rédaction d'Evangéliques.info / La Croix - 12 juin 2018 07:00

Partager/Commenter