Skip to content

Ukraine : Trois pasteurs arrêtés par la marine russe aux abords de l’Île des Serpents

Les pasteurs évangéliques de l’Eglise Praise God à Odessa, Vasyl Verozub, Alexandre Chokov, Léonid Bolgarov et le capitaine du navire Saphir sont partis pour une mission humanitaire en mer Noire, dans la région de l’île des Serpents
© Le samedi 26 février, les pasteurs évangéliques de l’Eglise Praise God à Odessa, Alexandre Chokov et Léonid Bolgarov, le prêtre orthodoxe de la cathédrale Holy Trinity d’Odessa, Vasyl Verozub et le capitaine du navire Saphir sont partis pour une mission humanitaire en mer Noire, dans la région de l’île des Serpents, bombardée puis occupée par la marine russe.
Deux pasteurs évangéliques et un prêtre orthodoxe en mission humanitaire sur le navire Saphir dans la zone de l’île ukrainienne des Serpents en mer Noire ont été arrêtés par la marine russe le 26 février, indiquent leurs proches.
Evangéliques.info

Deux pasteurs évangéliques et un prêtre orthodoxe en mission humanitaire sur le navire Saphir dans la zone de l’île ukrainienne des Serpents en mer Noire ont été arrêtés par la marine russe le 26 février, indiquent leurs proches. Le ministère ukrainien de la Défense dénonce dans un communiqué du 28 février la «saisie illégale d’un navire civil non combattant (…) violant le droit international humanitaire».

Le samedi 26 février, les pasteurs évangéliques de l’Eglise Praise God à Odessa, Alexandre Chokov et Léonid Bolgarov,  le prêtre orthodoxe de la cathédrale Holy Trinity d’Odessa, Vasyl Verozub et le capitaine du navire Saphir sont partis pour une mission humanitaire en mer Noire, dans la région de l’île des Serpents, bombardée puis occupée par la marine russe. Ils souhaitaient apporter des médicaments et une assistance spirituelle aux soldats après l’attaque de la Russie. Depuis, leurs proches sont sans nouvelles. Ils dénoncent une prise d’otage par la marine russe. 

Publicité

Dimitri, meilleur ami d’Alexandre Chokov et ancien membre de son Eglise, aujourd’hui réfugié en France, contacté par Evangeliques.info assure que la mission n’avait rien de militaire. «C’était purement humanitaire et pacifique. Ce n’est pas la première fois que les pasteurs font cela. Depuis 2018, ils sont engagés dans des missions humanitaires dans le Donbass, auprès de la population sinistrée, sans distinction.» Il se dit inquiet pour ses amis et demande aux chrétiens de prier pour leur sécurité.

«La saisie illégale d’un navire civil non combattant, qui n’effectuait aucune mission militaire, viole les règles et coutumes de la guerre et le droit international humanitaire», indique de son côté le ministère ukrainien de la Défense. «Exigez que la Russie renvoie immédiatement les citoyens ukrainiens saisis illégalement. Nous appelons la communauté mondiale, les croyants de toutes les Eglises, à prendre toutes les mesures possibles pour influencer la Fédération de Russie à rendre nos citoyens.»

Bataille médiatique

L’Île des Serpents, îlot de 17 hectares, point stratégique pour le contrôle de la mer Noire situé à environ 45 km du littoral roumain et ukrainien a été le théâtre d’affrontements entre les forces russes et ukrainiennes autant militairement que médiatiquement. Dès le 25 février la presse internationale s’émouvait du sort des 13 soldats «morts en héros». Dans un enregistrement audio, diffusé par CNN, leurs derniers mots aux militaires russes qui les sommaient de se rendre auraient été : «Allez vous faire f…..!».

Or, selon les autorités russes, information plus tard confirmée par le Service national des gardes-frontières d’Ukraine, ces militaires sont en vie, les 82 militaires ukrainiens de cette île ayant déposé les armes. Le ministère de la Défense russe a diffusé des images, qu’elle présente comme celles de soldats ukrainiens de l’île des Serpents recevant de l’eau et des rations de la part de l’armée russe, après avoir été conduits à Sébastopol en Crimée, le 26 février. Le Ministère ukrainien de la défense loue le courage de ses soldats qui ont repoussé deux attaques des «envahisseurs russes» avant de se rendre faute de munitions. Il dénonce la destruction totale des infrastructures de l’île.

Thèmes liés:

Publicité