© NY Times

Etats-Unis: 180 leaders évangéliques réagissent à l'édito du Christianity Today, appelant à la destitution de Donald Trump

L'éditorial du Christianity Today appelant à la destitution de Donald Trump n'a pas seulement déchaîné la fureur du président. Il a aussi suscité la réaction de leaders évangéliques aux Etats-Unis.

Cent quatre-vingt d'entre eux ont signé une lettre condamnant les propos du rédacteur en chef Mark Galli, rapportait Newsweek le 22 décembre. Parmi ceux-ci, Jerry Falwell Junior de l'Université Liberty, le pasteur Robert Jeffress de l'Eglise First Baptist Dallas ou encore Cissie Graham Lynch, petite-fille de Billy Graham engagée dans Samaritain Purse.

«L'éditorial que vous publiez, sans aucun égard significatif aux points de vue dissidents, soutient non seulement une destitution enièrement partisane, juridiquement douteuse et à visée politique, mais va encore plus loin en appelant à la non réélection de Donald Trump en 2020, alors qu'il survivra certainement à la destitution», relève le collectif.

Tout en estimant que l'éditorial de Mark Galli remet en question l'intégrité spirituelle et le témoignage chrétien de dizaines de millions de croyants qui prennent au sérieux leurs obligations civiques et morales.

Se qualifiant de chrétiens professant la Bible et d'Américains patriotes, les signataires de la lettre se disent reconnaissants que le président Trump aient demandé leurs conseils pour faire avancer des politiques protégeant l'enfant à naître, promouvant la liberté religieuse et réformant le système judiciaire.

Ce que regrette pour sa part le révérend Rick Amato, du Dream Believe Institute de Wellington (Floride), c'est que le nom même du magazine Christianity Today donne l'impression qu'il parle au nom de tout le christianisme, ce qui à ses yeux n'est de loin pas le cas.

Dans l'article de Newsweek, il exprime : «Que le président ait fait quelque chose de mal ou non, même s'il l'a fait et que c'est immoral, cela exige le pardon et demande un coup de main, si vous êtes chrétien". Et de rappeler que Jésus, quand il était sur la terre, n'a pas jugé les gens.

La rédaction d'Evangeliques.info/Newsweek - 23 décembre 2019 13:09

Partager/Commenter

Publicité