La démolition de l'église © China Aid

Chine: Une église de 3000 places détruite dans la province d’Anhui

Une église de 3000 places a été détruite le 19 octobre par le gouvernement chinois à Funan, dans la province d’Anhui, dans l’est du pays. Selon ChinaAid, une organisation chrétienne de défense des droits de l’homme et de la liberté religieuse en Chine, les engins de chantier ont commencé leur travail de destruction alors qu’un culte était en cours. Geng Yimin et Sun Yongyao, pasteurs de cette Eglise, ont été arrêtés, suspectés d’avoir «rassemblé une foule dans le but de perturber l’ordre social». Cette Eglise était officiellement reconnue par l’Etat mais étroitement surveillée. Selon ChinaAid, il n’y avait aucune autorisation légale pour cette démolition.

Pour Bob Fu, président de ChinaAid, les chrétiens chinois font face au durcissement du gouvernement en matière religieuse. «Ceci est un autre exemple clair montrant l’escalade de la persécution religieuse actuelle par le régime communiste chinois», assure-t-il. «Le mépris total de la protection de la liberté de religion, telle qu’elle est inscrite dans la constitution du parti communiste, indique au monde entier que le président Xi est déterminé à poursuivre sa guerre contre les chrétiens fidèles et pacifiques.» Il conclut: «Cette campagne échouera surement à la fin.»

Portes Ouvertes avance le chiffre de 97 200 000 chrétiens en Chine, pays classé en 2019 à la 27ème place de son Index mondial de persécution des chrétiens dans le monde.

La rédaction d'Evangeliques.Info / China Aid - 22 octobre 2019 13:44

Partager/Commenter