La Maison Blanche © DR

Présidentielle: La religion n'est plus réservée aux républicains

Aux Etats-Unis, invoquer sa foi ne semble plus être "réservé" aux candidats à l'investiture républicaine, relève la politiste Nadia Marzouki dans une tribune pour le journal Le Monde.

Le 21 avril, le candidat démocrate Pete Buttigieg, qui n'hésite pas à afficher son homosexualité ainsi que sa foi chrétienne, tweetait ce message: "Je souhaite de joyeuses fêtes de Pâques à tous ceux qui célèbrent aujourd'hui la promesse d'une nouvelle vie et l'espoir de la résurrection". Il n'hésite pas non plus à invoquer la Bible lors de ses discours. Le 13 avril, lors de l'annonce de sa candidature, le pasteur de l'église épiscopalienne de South Bend, dont Pete Buttigieg est le maire, a ouvert la "cérémonie" par une prière.

"Beaucoup semblent avoir tiré les leçons de la défaite de 2016, où l'électorat évangélique a majoritairement voté pour Donald Trump. On trouve au centre de leur discours un élément traditionnellement minoré par le Parti démocrate: la foi", écrit la politiste.

Selon elle, Jésus deviendrait même un personnage à part entière de la campagne. Le sénateur du New Jersey "regrette que les démocrates commettent souvent l'erreur de céder ce territoire aux républicains". Il cite Martin Luther King en affirmant que l'amour radical est au centre du message biblique.

De son côté, la sénatrice démocrate de Californie Kamala Harris cite le Christ en disant: "Aimer la religion de Jésus, c'est haïr la religion des maîtres esclavagistes". Celle de l'Etat de New York Kirsten Gillibrand, qui assiste à des études bibliques deux fois par semaine, renchérit: "Je me définis par ma foi". Et la représentante de l'Etat du Massachusetts Elizabeth Warren explique en quoi son éducation méthodiste et sa foi en Jésus la pousse à promouvoir une politique de gauche.

La rédaction d'Evangéliques.info - 07 mai 2019 10:09

Partager/Commenter