© DR

Suisse: Comme le racisme, les discriminations à l’égard des homosexuels seront pénalement répréhensibles

Le 28 novembre, le Conseil des Etats a approuvé une extension de la loi, qui fait de la «discrimination en raison de l’orientation sexuelle» une infraction de la loi suisse. Adopté par une large majorité, le nouveau paragraphe vise à protéger les «minorités défavorisées». Les insultes à l’encontre des homosexuels dans des termes généraux n’étaient jusqu’alors pas pénalement répréhensibles. Elles le deviennent. La discrimination de «l’orientation sexuelle» devait rejoindre «l’appartenance raciale, ethnique ou religieuse» au sein de la norme pénale contre la discrimination raciale.

Pour le parti chrétien de l’Union démocratique fédérale (UDF), cette extension de loi pourrait porter préjudice à la «liberté de parole et la diversité d’opinion». Dans un communiqué, ils expliquent qu’ «elle est une attaque contre les personnes qui s’opposent publiquement à l’idéologie du genre et aux exigences des associations homosexuelles sur la base de l’éthique chrétienne». En outre, l’UDF a promis d’examiner les conséquences concrètes de ce paragraphe. Ensuite, il envisagera éventuellement de lancer un référendum en collaboration avec d’autres organisations et partis.

Membre du Conseil des Etats, Claude Janiak souligne que l’extension de la loi ne restreindra pas la liberté d’expression. «Les appels à la haine et à la dégradation de certains groupes de population n'ont rien à voir avec l'expression des opinions», affirme le membre du Parti socialiste. Et le Conseil des Etats bâlois de conclure en affirmant que «semer la haine» n’est de toute manière pas un commandement chrétien.

La rédaction d'Evangeliques.info - 29 novembre 2018 11:04

Partager/Commenter